Message de M. Emmanuel Macron, président de la République, à l'occasion du lancement de l'initiative "Grain from Ukraine", le 26 novembre 2022.

Texte intégral

Monsieur le Président, cher Volodymyr,


Nous sommes réunis en ce jour pour commémorer l'immense tragédie que fut la grande famine dite Holodomor de 1932 à 1933, provoquée par un régime totalitaire et qui a causé des millions de victimes en Ukraine : le régime soviétique. D'hier à aujourd'hui, la Nation ukrainienne montre sa détermination et force notre admiration.

Nous le savons, la guerre d'agression de la Russie contre l'Ukraine aggrave la déstabilisation des chaînes d'approvisionnement et menace le monde d'une crise alimentaire. Les pays les plus fragiles ne doivent pas payer le prix d'une guerre qu'ils n'ont pas voulue.

Alors que nous avons choisi d'agir en solidarité avec les pays les plus vulnérables, la Russie, quant à elle, continue d'instrumentaliser la faim comme moyen de pression et l'alimentation comme arme de guerre.

Face à cette menace, la France comme l'Ukraine et comme tous nos partenaires, a décidé de faire et fera toujours le choix d'une solidarité en actes :

- Avec ses corridors de solidarité, l'Union européenne a déjà permis d'acheminer plus de 15 millions de tonnes de céréales d'Ukraine au reste du monde. C'est environ 60% des graines que nous avons pu sortir de la région.

- Le prolongement pour 120 jours de la "Black Sea Grain Initiative" négociée sous l'égide de l'Organisation des Nations unies grâce à la médiation de la Turquie, est également indispensable pour aider les pays les plus vulnérables. Elle doit être poursuivie.

- Et le lancement aujourd'hui de la "Grain from Ukraine Initiative" par le président ukrainien apporte une contribution majeure pour renforcer la sécurité alimentaire mondiale.

Dans ces circonstances, tellement difficiles pour elle-même, l'Ukraine a décidé de se montrer solidaire avec le reste de la communauté internationale et en particulier solidaire avec les populations qui sont les victimes collatérales de cette guerre que l'Ukraine elle-même subit. Je veux ici saluer cette initiative qui ressemble tant au courage du peuple ukrainien.

La France se tient aux côtés de l'Ukraine, des pays les plus vulnérables et du Programme alimentaire mondial. Nous contribuons à hauteur de 14 millions de dollars à l'acheminement par le Programme alimentaire mondial de 25.000 tonnes de blé offert par l'Ukraine à destination de la Somalie.

En outre, je vous annonce aujourd'hui une contribution supplémentaire de 6 millions d'euros pour le transport et la distribution par le Programme alimentaire mondial de céréales d'Ukraine à destination du Yémen et du Soudan.

Et comme vous le savez, nous continuons aussi les autres opérations permettant de sortir les graines, mais aussi les engrais de la région et montrer que nous faisons tout dans ce contexte pour aider à la solidarité alimentaire des plus vulnérables en Afrique, au Proche et Moyen-Orient ou en Asie du Sud-Est. Nous nous tenons prêts à poursuivre notre appui financier à toute prochaine opération avec le Programme alimentaire mondial, comme tous nos partenaires.

Le sommet de Bali l'a confirmé, cette opération le démontre une nouvelle fois : face à l'urgence alimentaire à laquelle font face nos partenaires les plus vulnérables, seuls les actes comptent. C'est pourquoi la France reste pleinement mobilisée pour atténuer les conséquences globales de l'agression russe, avec des mesures d'urgence pour les graines et les engrais et avec des mesures dans la durée pour lutter contre toutes les formes d'interdiction de sortie du territoire ou de sur-stockage de certains autres partenaires. Et pour aussi mener les opérations qui vont permettre aux pays les plus vulnérables de bâtir dans la durée leur indépendance alimentaire : plus de production chez eux avec des politiques en profondeur que nous menons avec le Fonds monétaire international, avec la Banque mondiale, avec le FIDA et plusieurs autres. C'est le sens des initiatives que de New York à Bali, nous avons lancées ces derniers mois.

Merci au Président Volodymyr Zelensky pour son courage, son choix d'être solidaire. Il peut compter sur la France, et tous les pays les plus fragiles qui aujourd'hui avec anxiété pensent à leur sécurité alimentaire, peuvent compter sur notre mobilisation pleine et entière.


Je vous remercie.