Communiqué du ministère des affaires étrangères en date du 11 juin 1986 sur le blocage du port d'Hendaye.

Texte intégral

Après avoir rappelé la position française telle qu'elle avait été exprimée par le secrétaire général du ministère des affaires étrangères à l'ambassadeur d'Espagne et par le secrétaire d'Etat à la mer le 10 juin, le porte-parole du ministère des affaires étrangères a confirmé que la France était prête à reprendre les consultations déjà engagées sous l'égide de la commission européenne dès que l'accès du port de Hendaye sera rétabli et que la situation sera redevenue normale.