Conférence de presse de M. Philippe Douste-Blazy, ministre des affaires étrangères, sur le sort des enfants-soldats en Ouganda et la contribution de la France pour aider à leur réinsertion, Gulu le 4 février 2006.

Intervenant(s) :

Circonstance : Voyage de Philippe Douste-Blazy en Ouganda le 4 février 2006 : visite au camp de Gusco à Gulu le 4

Prononcé le

Texte intégral

Q - Quelle expérience tirez-vous de votre visite au camp de Gusco ?( Gulu Support Children's Organisation )
R - Je suis venu ici visiter les camps pour me rendre compte sur place de la tragédie que représente le sort des enfants soldats. Je pense qu'il est important d'accorder une aide humanitaire rapide, et c'est ce que nous faisons en donnant un million d'euros au programme alimentaire mondial, en donnant de l'argent aux organisations non gouvernementales ; et il est tout aussi important de mener une action politique à long terme. D'abord, au Conseil de sécurité des Nations unies, : je ferai des propositions le 22 février prochain. Ensuite, nous demanderons à nos partenaires européens de participer avec nous à un grand plan communautaire contre la tragédie des enfants soldats. Et puis, nous allons donner 200 000 euros à l'UNICEF pour des programmes spécifiques ; nous allons aussi organiser une très grande réunion mondiale sur le sujet des enfants soldats au Quai d'Orsay en fin d'année ; et enfin, je vous annonce que j'ai augmenté la subvention à l'UNICEF de 50 % pour la porter à 14 millions d'euros. Je souhaite que les autorités ougandaises puissent sécuriser au maximum les camps, et qu'elles fassent des efforts pour l'éducation, l'école, la formation, la réinsertion de ces enfants, comme cela a été fait au Burundi.Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 7 février 2006