Communiqué conjoint du ministère des affaires étrangères et européennes et du ministère de la culture et de la communication en date du 17 octobre 2008 sur les trente-trois propositions du plan d'action de la France pour améliorer sa participation au dialogue artistique international.

Texte intégral

Partant du double constat de la vitalité et de la qualité de la création plastique en France et de son déficit de visibilité à l'étranger, comme à l'intérieur de nos frontières, Bernard Kouchner et Christine Albanel ont souhaité engager en concertation un plan d'action afin d'amplifier la participation des artistes français au dialogue international. Pour atteindre cet objectif, Culturesfrance a mis en oeuvre une série d'ateliers de réflexion, afin de constituer un plan d'action.
Ces ateliers, présidés par Henri Jobbé-Duval (directeur d'Art Paris), ont regroupé des experts du secteur public (directeurs d'écoles d'art et d'institutions, responsables de programmes de résidence, commissaires), et du secteur privé (galeristes, collectionneurs, responsables de foires internationales, artistes) ainsi que des membres des ministères concernés et de Culturesfrance.
Trente-trois propositions en sont nées, organisées en trois axes :
- montrer : mieux montrer les artistes français (accroître la visibilité de l'art français en France et à l'étranger, en prévoyant la diffusion à l'international dès l'origine des projets ; créer un lieu d'exposition permanent pour les artistes confirmés, développer une grande exposition historique sur l'art contemporain français co-produite avec l'étranger ainsi qu'une base de données accessible en ligne ; appuyer le rôle des institutions oeuvrant à l'international) ;
- échanger : mieux se préparer aux échanges et mieux les pratiquer (développer les échanges internationaux au niveau des écoles d'art, des résidences, de la recherche, des équipes de commissaires d'exposition ; faciliter l'entrée et le séjour d'artistes et de professionnels étrangers en France) ;
- exporter : mieux accompagner la présence des artistes français à l'étranger (multiplier les opérations conjointes de diffusion entre deux pays ; favoriser les opérations de promotion et les prêts d'oeuvres ; déterminer un indicateur fiable de la présence des artistes français à l'étranger).
Ces propositions viennent d'être remises aux deux ministres compétents, qui les ont reçues avec grand intérêt et ont demandé à leurs services une mise en oeuvre conjointe de ces orientations.Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 22 octobre 2008