Texte intégral

COMMUNIQUE OFFICIEL:`BILAN DE L'INSERTION DES REFUGIES D'INDOCHINE DANS NOTRE PAYS` LE MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES `JEAN FRANCOIS-PONCET` A, POUR SA PART, CONSTATE QUE TROIS MOIS APRES LA REUNION DE GENEVE, L'EXECUTION DES ENGAGEMENTS PRIS POUVAIT ETRE CONSIDEREE COMME RELATIVEMENT SATISFAISANTE : (1) DE NOUVEAUX CENTRES D'ACCUEIL ONT ETE CREES, NOTAMMENT UN CENTRE DE GRANDE CAPACITE AUX PHILIPPINES ; (2) LA THAILANDE A DECIDE D'ACCUEILLIR SUR SON TERRITOIRE TOUS LES CAMBODGIENS QUI FRANCHIRAIENT LA FRONTIERE ET LES AUTRES PAYS DE TRANSIT S'ABSTIENNENT DESORMAIS DE REFOULER LES REFUGIES ; (3) UN CERTAIN NOMBRE DE PAYS D'ACCUEIL DEFINITIF ONT CONSENTI UN EFFORT SUBSTANTIEL. PARALLELEMENT, L'ELABORATION ENTRE LES AUTORITES VIETNAMIENNES ET LE HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES (ONU) POUR LES REFUGIES (HCR) D'UN PROGRAMME D'EMIGRATION GARANTISSANT LA POURSUITE DES DEPARTS DANS DES CONDITIONS PLUS SURES ET HUMAINES A PROGRESSE. EN ATTENDANT LA CONCLUSION DE CET ACCORD LE NOMBRE DES DEPARTS ILLEGAUX A SENSIBLEMENT DIMINUE. LE MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES A ENSUITE SOULIGNE QUE LA SITUATION ACTUELLEMENT LA PLUS GRAVE ETAIT CELLE QUI MENACAIT LE CAMBODGE ET LE PEUPLE KHMER DE DISPARITION. LE DRAME CAMBODGIEN CONCERNE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE TOUT ENTIERE QUI SE DOIT DE REPONDRE MASSIVEMENT A L'APPEL LANCE PAR LES ORGANISATIONS INTERNATIONALES