Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, en réponse à une question sur la détention en Iran de Mme Nelly Erin-Cambervelle, à l'Assemblée nationale le 20 février 2019.

Texte intégral

Madame la Députée,


Je suis perplexe sur la réponse à vous apporter : pour une raison majeure c'est que la famille de la compatriote que vous citez ne souhaite pas qu'il y ait de publicité sur cette affaire et souhaite que l'on porte la plus grande discrétion. Donc, le premier principe que je m'impose à moi-même c'est de respecter la volonté de la famille de Mme Nelly Erin.

Vous avez rappelé son itinéraire, qu'elle s'est rendue dans l'île de Kish au-delà de Dubaï sur un territoire iranien, qu'elle a été arrêtée et qu'elle est aujourd'hui incarcérée depuis le 21 octobre 2018 à la fois pour avoir signé un contrat illégal et aussi pour un séjour non autorisé.

Au-delà de cela, les services consulaires de mon ministère ont pu la rencontrer à plusieurs reprises et se préoccupent de très près de sa situation.

Nous sommes en rapport et avec la famille, et avec les autorités iraniennes pour faire en sorte que la situation de Mme Erin s'améliore mais en même temps, en raison des procédures iraniennes, ce que je peux vous dire, c'est qu'au dernier rendez-vous de notre consul, en février, il y a très peu de temps, notre compatriote ne se plaignait pas des conditions d'incarcération et est apparue en bonne santé physique et morale. Je ne peux rien vous dire de plus.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 22 février 2019 
 

Thématiques :