Déclaration de M. Franck Riester, ministre de la culture, sur la participation de la Chine à la restauration de Notre-Dame de Paris, à Paris le 7 janvier 2020.

Texte intégral

Lors de l'incendie de Notre-Dame de Paris survenu le 15 avril dernier, un émoi considérable s'est exprimé, suivi d'un élan de solidarité. Celui-ci a été le fait de nos compatriotes, particuliers comme entreprises, mais il a également été européen et international.

Certains pays ont proposé d'aider la France à restaurer Notre-Dame de Paris. C'est notamment le cas de la République populaire de Chine.

Lors du voyage du président de la République dans ce pays, à la fin de l'année dernière, j'ai eu l'occasion de signer avec l'administrateur d'Etat du patrimoine culturel une déclaration qui marque clairement notre souhait de coopérer en la matière ; les membres de la direction générale des patrimoines du ministère de la culture travailleront notamment à la restauration de la fameuse armée de terre cuite de l'empereur des Qin, dans la province du Shaanxi. En parallèle, deux experts chinois participeront aux travaux de restauration de Notre-Dame de Paris. Je ne manquerai pas, au cours des semaines et des mois qui viennent, de vous préciser à quel titre et pour quelle durée ils interviendront.

De fait, nous sommes reconnaissants à l'égard des pays, nombreux, qui ont proposé leur coopération à la France pour la restauration de Notre-Dame de Paris.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 14 janvier 2020