Déclaration de Mme Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, sur le rapatriement des Français depuis Wuhan (Chine) en raison de l'épidémie de coronavirus 2019-nCoV, à Paris le 26 janvier 2020.

Texte intégral

"[...]

Ce soir nous avons eu une réunion interministérielle à Matignon. Le Premier ministre a décidé ce soir de répondre aux préoccupations de nos concitoyens qui sont actuellement à Wuhan et à leur demande notamment exprimée de rentrer en France. L'équipe de notre consulat général sur place est en contact 24 heures sur 24 avec les ressortissants français, et procure évidemment de l'information, des conseils, mais il recense évidemment toutes les personnes qui souhaiteraient être rapatriées sur notre territoire. Le Premier ministre a demandé d'organiser un rapatriement par voie aérienne directe vers la France, avec l'accord des autorités chinoises. Ce rapatriement aura lieu en milieu de semaine. Une équipe médicale dédiée accompagnera ce retour. Elle est d'ores et déjà en cours de constitution par le ministère de la santé. Et afin d'éviter toute propagation du virus sur le territoire national, les personnes ainsi rapatriées feront l'objet d'un suivi médical par des professionnels de santé et demeureront dans un lieu d'accueil pendant 14 jours.

Q - Quand vous dites rapatriement direct, on ne parle plus de bus pour Changsha ?

Nous sommes en train d'organiser un vol direct depuis Wuhan. C'est ce que souhaitent aujourd'hui les autorités chinoises.

Q - Ca concernerait combien de personnes ?

Pour l'instant, nous sommes en train de recenser. Ça peut aller de quelques dizaines à quelques centaines, donc nous sommes en train de recenser nos concitoyens qui souhaitent rentrer, sachant que certains souhaitent rentrer mais n'ont pas envie d'être dans un lieu d'accueil pendant 14 jours et donc il faut qu'ils prennent en compte également cette contrainte.

Q - Le lieu est-il déterminé ?

Nous sommes en train de le déterminer.

[...]".


source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 28 janvier 2020