Interview de Mme Christelle Dubos, secrétaire d'État à la santé, à RMC le 15 mai 2020, sur les aides versées aux familles et étudiants en situation de précarité et le plan de soutien à l'aide alimentaire de 39 millions d'euros.

Texte intégral

JEAN-JACQUES BOURDIN  

Christelle DUBOS est avec nous.  

CHRISTELLE DUBOS
Bonjour.

JEAN-JACQUES BOURDIN
Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Solidarités de la Santé. Bonjour Christelle DUBOS.

CHRISTELLE DUBOS
Bonjour monsieur BOURDIN.

JEAN-JACQUES BOURDIN
Merci. J'ai hâte de vous voir revenir en studio, je le dis à chaque fois.

CHRISTELLE DUBOS
Il me tarde aussi.

JEAN-JACQUES BOURDIN
J'ai hâte parce que c'est mieux quand même pour les interviews. Christelle DUBOS, je sais qu'à partir d'aujourd'hui sera versée l'aide exceptionnelle promise par l'Etat à plus de 4 millions de foyers les plus modestes et les plus précaires. Vous m'arrêtez si je dis des bêtises.

CHRISTELLE DUBOS  
Pour l'instant, vous avez tout juste.

JEAN-JACQUES BOURDIN
Alors attendez parce que là, j'ai une précision. Chaque famille bénéficiaire du RSA, de l'allocation de solidarité spécifique ou du revenu de solidarité recevra 150 euros. Chaque famille ou chaque bénéficiaire ?  

CHRISTELLE DUBOS
Chaque famille, chaque foyer. Ça veut dire que vous avez des foyers qui sont composés d'une personne pour des bénéficiaires du RSA, ce sont des bénéficiaires du RSA qui sont seuls donc ils auront 150 euros. Et quand vous êtes en couple, un couple au titre du RSA, vous recevrez 150 euros comme pour l'allocation de solidarité. A cela se rajoutent 100 euros par enfant à charge et nous avons aussi ciblé les familles modestes, les familles qui sont locataires et qui touchent des aides au logement, des APL. Elles recevront 100 euros par enfant supplémentaire. Pourquoi nous avons choisi ces deux situations ? Parce que quand vous êtes famille avec des enfants, famille parfois modeste avec des revenus qui vous permettent de travailler mais pour lequel le quotidien est compliqué. Quand on a fermé les écoles, on a fermé les cantines et donc du coup, les familles ont eu à faire face à des frais supplémentaires d'alimentation pour leurs enfants. Et puis quand vous êtes bénéficiaire des minimas sociaux, le RSA…

JEAN-JACQUES BOURDIN
Christelle DUBOS, je vous arrête parce que la ligne technique n'est pas très bonne. Vous savez ce qu'on va faire ? On va se mettre au téléphone, ça sera bien mieux et on va arrêter d'ailleurs avec ces Skype le matin qui marchent une fois sur deux mois. C'est pour ça que je précise que bientôt, il faut que tout le monde vienne en studio, et d'ailleurs mes invités de 08 heures 35 commencent à revenir. Il le faut parce que ce n'est pas possible techniquement. Donc Christelle DUBOS, je vous reprends dans deux minutes ; on va faire une petite pause publicitaire. (…) - Merci d'être avec nous, Christelle DUBOS est là. Christelle – pardon, je nous appelle Christelle, on ne se connaît pas mais ça ne fait rien, c'est comme cela ici.  

CHRISTELLE DUBOS
On s'était déjà vu plusieurs fois, ce n'est pas grave, il n'y a aucun problème monsieur BOURDIN.  

JEAN-JACQUES BOURDIN
Oui, jamais en dehors du boulot, que les choses soient claires. Moi, je ne rencontre jamais personne. Christelle DUBOS, dites-moi, je reprends : chaque famille bénéficiaire du RSA, de l'allocation spécifique de solidarité, du revenu de solidarité recevra 150 euros. Chaque famille. Les familles touchant des aides au logement percevront de leur côté 100 euros par enfant. Plus de 4 millions de foyers toucheront en une seule fois. Donc c'est versé à partir d'aujourd'hui.  

CHRISTELLE DUBOS
C'est versé aujourd'hui par les Caisses d'allocations familiales, pour le régime agricole pour les MSA et puis aussi par Pôle emploi pour les allocataires de l'allocation de solidarité spécifique. Aujourd'hui en une seule fois de façon automatique, aucune démarche à faire.  

JEAN-JACQUES BOURDIN
Aucune démarche à faire, c'est automatique. Bien. Pour les plus jeunes, les moins de 25 ans, cette aide exceptionnelle promise sera versée quand ?  

CHRISTELLE DUBOS
Au mois de juin. 200 euros pour 800 000 jeunes. 200 euros qui seront versés à des étudiants en situation de précarité mais aussi à des jeunes non étudiants, sans enfant, touchant les aides au logement. Donc 200 euros par jeune pour 800 000 jeunes.   

JEAN-JACQUES BOURDIN
Il y a énormément de personnes qui souffrent avec cette crise sanitaire, les plus modestes, les plus précaires. Vous lancez aussi un plan de soutien à l'aide alimentaire de 39 millions d'euros - c'est cela - pour soutenir les associations.  

CHRISTELLE DUBOS
Un plan de 39 millions d'euros d'urgence d'aide alimentaire en deux piliers. 25 millions pour soutenir les associations et 14 millions qui ont permis de financer des chèques d'urgence alimentaire qui ont été directement distribués aux familles pour pallier à l'urgence. Ce sont bien un tiers du budget annuel de l'Etat que nous avons remis sur la table pour soutenir l'aide alimentaire parce que ça n'était pas une option en temps de crise.  

JEAN-JACQUES BOURDIN
Oui, cette aide aux familles touche notamment les territoires où il y a le plus de précarité sous forme de chèques d'urgence alimentaire distribué par les communes et les associations, c'est cela ?

CHRISTELLE DUBOS
Exactement, tout à fait. Ce sont des tickets comme les tickets restaurant sur lesquels les familles peuvent aller faire leurs courses directement avec et les commerçants ont obligation de les accepter et de rendre la monnaie dessus.

JEAN-JACQUES BOURDIN
La demande d'aide alimentaire a fortement augmenté dans de nombreux départements ?  

CHRISTELLE DUBOS
Dans de nombreux départements en effet, on voit une augmentation de façon importante sur certains territoires plutôt que d'autres. En moyenne, 40% sur certains territoires. Habituellement, c'est 5 millions de personnes qui bénéficient de l'aide alimentaire de façon ponctuelle ou régulière. Là, on peut estimer à 8 millions de personnes sur tout le long de l'année qui auront bénéficié de l'aide alimentaire en 2020 et donc, c'est tout le travail que je fais avec les associations pour aussi anticiper et préparer la sortie de crise. L'objectif, c'est bien d'accompagner et qu'il y ait de l'aide alimentaire partout sur le territoire et que chaque Français qui en ait besoin puisse y avoir accès.  

JEAN-JACQUES BOURDIN
Bien. Avec aussi des aides pour permettre à certains enfants de familles très modestes de partir en vacances, en colonie de vacances par exemple.

CHRISTELLE DUBOS
C'est un des sujets qui est en cours d'être travaillé. Le Premier ministre a annoncé hier que les Français pourraient partir en vacances en juillet et en août. L'objectif, c'est que les vacances ne soient pas encore considérées comme un luxe. Vous savez, l'Etat chaque année accompagne beaucoup de familles à partir en vacances. Les mairies et les associations jouent un grand rôle aussi sur ce sujet. Et donc nous devons travailler, et c'est ce que nous faisons aujourd'hui, pour qu'aucun Français ne puisse rester sur le bord de la route des vacances en effet.  

JEAN-JACQUES BOURDIN
Merci Christelle DUBOS, secrétaire d'Etat auprès du ministre de des Solidarités de la Santé.

CHRISTELLE DUBOS
Merci.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 18 mai 2020