Interview de Mme Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, à RMC le 5 août 2020, sur l'accompagnement des aidants familiaux et la lutte contre les discriminations liées au handicap.

Texte intégral

MATTHIEU ROUAULT
Sophie CLUZEL est avec nous sur RMC, bonjour.

SOPHIE CLUZEL
Bonjour. Je suis chargée des personnes handicapées, puisque vous m'avez annoncée comme en charge des personnes âgées, mais c'est personnes handicapées…

MATTHIEU ROUAULT
Pardon, excusez-moi…

SOPHIE CLUZEL
Pas du tout, mais je travaille énormément avec…

MATTHIEU ROUAULT
Ma langue a fourché Sophie CLUZEL…

SOPHIE CLUZEL
Et je travaille très très bien avec ma collègue Brigitte BOURGUIGNON en charge plus des personnes âgées…

MATTHIEU ROUAULT
Effectivement, vous étiez avec elle d'ailleurs hier.

SOPHIE CLUZEL
Voilà, nous étions ensemble avec le président de la République pour saluer le travail, la reconnaissance des aides à domicile qui font un travail extraordinaire et qui ont été en première ligne pendant le Covid, avec cette prime que l'État, et les départements, vont leur verser pour leur reconnaissance justement dans leur engagement auprès de tous publics, personnes âgées, personnes handicapées, personnes vulnérables….

MATTHIEU ROUAULT
160 millions d'euros, État, départements, prime de 1 000 euros qui sera versée d'ici décembre, Sophie CLUZEL, c'est un peu tard dites-moi.

SOPHIE CLUZEL
C'est un gros travail avec chaque département, donc il faut conventionner avec chaque département, c'est un engagement, nous avons vraiment travaillé avec Dominique BUSSEREAU, le président des départements de France, et c'est une juste reconnaissance, vraiment, de leur engagement, parce qu'elles ont été en première ligne, c'était parfois le seul lien que les personnes qui en avaient besoin ont eu pendant le Covid, c'est un pilier…

MATTHIEU ROUAULT
Et encore aujourd'hui.

SOPHIE CLUZEL
Bien sûr, et encore aujourd'hui. Et puis je voudrais aussi saluer les aidants, les aidants familiaux, qui s'occupent si bien, justement pendant cette période de vacances, où c'est si important de pouvoir accompagner ces aidants qui s'occupent d'une personne âgée, d'une personne handicapée, d'une personne vulnérable, et tous ces bénévoles qui font ce lien indispensable de la fraternité dans notre société et de l'attention à l'autre, donc une juste reconnaissance. Et nous allons travailler bien sûr à améliorer aussi des filières de professionnalisation, si importantes, pour pouvoir accompagner, c'est près de 1 million de personnes qui ont besoin, 800 000 personnes âgées, 300 000 personnes handicapées, qui ont recours à ces aides à domicile, donc c'était extrêmement important de pouvoir valoriser leur engagement, avec le président de la République.

MATTHIEU ROUAULT
C'est dit, c'est dit Sophie CLUZEL, vous avez bien fait de me corriger, je ne m'étais même pas rendu compte de mon erreur, secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, et je vous remercie d'être avec nous ce matin pour réagir au témoignage de Rémi qu'on a entendu hier sur RMC. Vous savez ce qu'on va faire Sophie CLUZEL, on va réentendre ce témoignage, et vous réagirez après, Rémi, papa de Louise, 3 ans…

SOPHIE CLUZEL
Que je connais bien.

MATTHIEU ROUAULT
Vous le connaissez, sa fille a 3 ans, elle est trisomique, elle a été refusée au mini club du camping où ils passent leurs vacances. Ecoutez.

(…) Témoignage de Rémi BELLET, père de Louise.

MATTHIEU ROUAULT
Sophie CLUZEL, vous êtes également maman d'une fille trisomique…

SOPHIE CLUZEL
Une jeune femme maintenant, 24 ans.

MATTHIEU ROUAULT
Une jeune femme, oui, mais oui, bien sûr, bien sûr Sophie CLUZEL, vous vous êtes battue d'ailleurs pendant toute son enfance, toute son adolescence, pour une meilleure inclusion de ces enfants, de ces jeunes adultes, je pensais que les choses avaient avancé depuis votre nomination, vous êtes venue régulièrement ici sur RMC nous en parler, notamment à l'école, mais aussi en milieu périscolaire. Là c'est un camping, on peut comprendre que ce soit un petit peu différent, avec des animateurs qui ne sont pas formés, mais tout de même Sophie CLUZEL, tout de même, il y a encore beaucoup de travail.

SOPHIE CLUZEL
Mais bien sûr qu'il y a encore beaucoup de travail, et je sais ce qu'a pu ressentir la famille de Louise, parce qu'à chaque fois ça nous renvoie à notre condition de parent d'enfant différent, et c'est ça que je veux changer, c'est que ce regard il faut qu'il change, c'est que l'intégration doit être naturelle dans tous les espaces de vie. Alors, c'est regrettable, surtout pendant les vacances, où on voudrait poser nos valises tout simplement et être une famille, et participer, parce qu'en plus dans un centre de loisirs…

MATTHIEU ROUAULT
Besoin de répit.

SOPHIE CLUZEL
Oui, et puis dans un centre de loisirs il n'y a pas d'enjeu d'apprentissage, donc la petite Louise elle serait totalement intégrée très rapidement, c'est cette appréhension…

MATTHIEU ROUAULT
Vous regrettez que ce mini club, ce camping, n'ait pas accepté Louise ?

SOPHIE CLUZEL
Bien sûr que c'est regrettable, pour autant il faut qu'on y travaille, donc je vais recevoir le président de la Fédération des campings, avec le papa de Louise, à la rentrée, et on va voir comment on peut améliorer la formation. C'est un travail de romain, c'est un vrai travail, de tous les jours, pour convaincre les Françaises et les Français que les personnes en situation de handicap elles ne sont pas différentes d'eux, elles ont les mêmes aspirations, et qu'il faut les accueillir avec bienveillance, et travailler justement à une meilleure adaptation, à une formation de tout à chacun, c'est l'affaire de chacun. Alors, je sais que c'est toujours, toujours, extrêmement douloureux, à chaque fois, de se dire "mon enfant est différent, il va falloir que je me batte", c'est ça que je veux changer. Moi je sais effectivement bien…

MATTHIEU ROUAULT
A l'école aussi.

SOPHIE CLUZEL
A l'école aussi…

MATTHIEU ROUAULT
A l'école aussi, parce que je connais bien les structures ULIS, beaucoup d'AVS au sein de ma famille, je sais à quel point aussi les choses sont en train de changer, de s'améliorer, mais, Sophie CLUZEL, nous sommes aussi avec Salhia, qui nous appelle depuis Athis-Mons, qu'on avait hier, qui a réagi au témoignage de Rémi.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 6 août 2020