Déclaration de M. Clément Beaune, secrétaire d'État aux affaires européennes, sur le Brexit, l'Etat de droit et la lutte contre le Covid-19, à Luxembourg le 13 octobre 2020.

Prononcé le

Intervenant(s) :

Circonstance : Conseil des affaires générales

Texte intégral

Bonjour,


Je viens à Luxembourg pour ce Conseil affaires générales qui est important parce qu'il prépare un Conseil européen qui sera notamment consacré à la négociation sur la relation future avec le Royaume-Uni, sur le Brexit, pour rappeler la nécessité d'une position très unie des Vingt-Sept de l'UE, très ferme aussi sur nos grandes priorités qui n'ont pas changé, qui sont connues et qui sont essentielles : la pêche bien sûr, des conditions de concurrence équitable qui sont la condition sine qua non de l'accès au marché européen par ce que sinon nous avons une compétition injuste qui n'a pas à être supportée par nos citoyens, par nos entreprises, par nos emplois.

Et puis nous discuterons aussi d'une question essentielle, celle de l'Etat de droit. La France est en pointe pour défendre une exigence plus forte. Elle présentera d'ailleurs au niveau national, par son gouvernement, aujourd'hui des mesures de renforcement de lutte contre les discriminations et nous souhaitons aussi porter cela au niveau européen dans les prochaines semaines sur la base du nouveau rapport de la Commission européenne.

Et puis il y a un succès majeur qui sera acté aujourd'hui : c'est celui d'une coordination des critères sanitaires dans la lutte contre la Covid-19 pour que nous ayons les mêmes mesures partout en Europe, les mêmes critères de décision pour limiter les restrictions au déplacement, préserver les déplacements transfrontaliers qui sont absolument essentiels et donner de la visibilité à nos citoyens, à nos entreprises dans cette période qui est déjà difficile.

Donc je crois que c'est une initiative essentielle qui été portée par la France et qui aboutit aujourd'hui dans ce conseil. Je m'en réjouis et je remercie la présidence allemande de l'avoir soutenue activement.


Merci beaucoup.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 14 octobre 2020