Communiqué de la Présidence de la République, en date du 16 octobre 2020, sur la Déclaration conjointe concernant la révision de l'Objectif climatique 2030 de l'Union européenne.

Prononcé le

Texte intégral

Soutenue par le Danemark, l'Estonie, la Finlande, la France, l'Irlande, la Lettonie, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal, l'Espagne et la Suède.

Le changement climatique est visible dans le monde entier. Les températures augmentent, les systèmes météorologiques changent. En tant que dirigeants d'Etats membres de l'UE, nous avons l'opportunité et la responsabilité d'y répondre.

En décembre 2019, le Conseil européen a convenu que nous devrions parvenir à une UE climatiquement neutre d'ici 2050. L'UE a réaffirmé son leadership mondial en matière de climat et son engagement en faveur de l'Accord de Paris, inspirant d'autres pays à des ambitions accrues. Cet engagement en faveur de la neutralité climatique vise à garantir que nos investissements en réponse à la pandémie de COVID-19 ne nous ramènent pas à un passé de dépendance aux énergies fossiles.

Nous sommes sur le point d'obtenir des résultats supérieurs à l'objectif actuel pour 2030, ce qui montre le potentiel de l'action européenne.

Dans ce contexte, des réductions d'émissions significatives sont à la fois nécessaires et possibles. Nous saluons donc la proposition de la Commission européenne pour l'objectif climatique 2030, qui constitue une base solide pour décider d'une ambition accrue. Nous devons nous mettre d'accord sur un objectif climatique 2030 revu à la hausse à "au moins 55%".

Cet objectif accru devrait être inclus dans la Contribution déterminée au niveau national de l'UE actualisée qui sera présentée à la CCNUCC avant la fin de cette année et suivie de propositions législatives d'ici juin 2021, pour s'assurer que l'objectif soit atteint.

Notre nouveau budget de long terme et notre plan de relance avec un objectif d'intégration du climat d'au moins 30% garantissent la contribution financière de l'UE à la réalisation de notre objectif climatique 2030 accru, de manière socialement inclusive, permettant une transition juste.

Une politique climatique ambitieuse favorise la croissance économique et une prospérité durable. La voie vers la neutralité climatique mène à une croissance durable et inclusive, à de nouveaux emplois verts et à plus d'innovation et de compétitivité mondiale.

En tant qu'Union, apportons une réponse solide et crédible à la crise climatique et portons notre objectif climatique 2030 à au moins 55%, menant ainsi à la neutralité climatique d'ici 2050.


Mette Frederiksen, Premier Ministre
Sanna Marin, Premier Ministre
Micheal Martin, Premier Ministre
Xavier Bettel, Premier Ministre
António Costa, Premier Ministre
Stefan Löfven, Premier Ministre
Jüri Ratas, Premier Ministre
Emmanuel Macron, Président
Krisjjnis Kari?s, Premier Ministre
Mark Rutte, Premier Ministre
Pedro Sanchez, Premier Ministre.
 

Thématiques :