Interview de M. Alain Griset, ministre chargé des petites et moyennes entreprises, à BFM TV le 19 mai 2021, sur la réouverture des commerces et des restaurants.

Texte intégral

CHRISTOPHE DELAY
Alain GRISET, le ministre délégué aux Petites et moyennes entreprises, qui nous a rejoints ici, sur ce plateau délocalisé de Première édition. Bonjour Alain GRISET.

ALAIN GRISET
Bonjour.

CHRISTOPHE DELAY
Merci d'être avec nous. Ah… Nous sommes tous très heureux d'être installés comme ça, au soleil, voir notre vie, la vie que l'on aime, repartir.

ALAIN GRISET
Je partage ce plaisir, je partage aussi avec les chefs d'entreprise, avec une attente très très forte, depuis malheureusement maintenant plusieurs semaines. Et puis je pense que cette attente elle était partagée par les Français. Je discutais avec Guillaume tout à l'heure, qui disait qu'il y avait depuis plusieurs jours des demandes de Français, pour commander d'avance leur table. Donc là c'est je pense un vrai moment de renouveau, de retrouvailles, de la vie que les Français aiment.

CHRISTOPHE DELAY
Alors, malgré la réouverture des terrasses, il y a quand même un tiers des établissements qui restent menacés aujourd'hui, et ça c'est la grande crainte qu'au mois de septembre il y ait une avalanche de dépôts de bilan. Qu'est-ce que l'on peut faire contre ça ?

ALAIN GRISET
Je vais vous dire, moi je ne suis pas, je veux dire, dans cette posture de penser qu'il y aura autant de défaillances.

CHRISTOPHE DELAY
C'est ce qu'ils disent.

ALAIN GRISET
Oui mais c'est, parce que c'est la crainte de l'avenir, l'inquiétude qu'éventuellement il pourrait y avoir de nouveau des problèmes. Nous avons mis en place des dispositifs exceptionnels d'accompagnement, et d'ailleurs à l'occasion de cette ouverture, on va continuer jusqu'au mois d'août, et à la fin du mois d'août, avec Bruno LE MAIRE, nous avons annoncé qu'on ferait un point avec les restaurateurs pour voir quelle est leur situation. Donc non, moi je suis plutôt de ce côté-là, optimiste, raisonnablement optimiste, mais optimiste.

CHRISTOPHE DELAY
Alors, vous avez parlé de Guillaume, il va nous rejoindre Guillaume. Il est où ? Venez, rejoignez-nous Guillaume, parce que je crois que vous avez une question à poser à Alain GRISET.

GUILLAUME
Oui, bonjour Alain GRISET.

ALAIN GRISET
Bonjour.

GUILLAUME
Ecoutez, nous on a acquis ce fonds de commerce en mars dernier, mars 2020, donc on n'a pas d'historique de chiffre d'affaires et aujourd'hui on se retrouve donc sans PGE, sans fonds de solidarité. Est-ce que vous avez des solutions, des options pour nous soulager ?

ALAIN GRISET
Alors là, on est triplement sur un grand jour pour Guillaume, puisqu'il faut rappeler que Guillaume il ouvre son restaurant aujourd'hui, c'est-à-dire qu'il n'a jamais ouvert ce restaurant.

CHRISTOPHE DELAY
Jamais.

ALAIN GRISET
Et donc c'est une double ouverture. Et puis le hasard du calendrier fait qu'hier j'ai signé un décret qui permet aux repreneurs d'entreprises de pouvoir bénéficier de la prise en charge des frais fixes depuis janvier. Et donc je pense que ça va être pour Guillaume et pour tous ceux qui auront repris une entreprise en 2020, une bonne nouvelle.

CHRISTOPHE DELAY
Il y a une autre demande : est-ce qu'il est concevable que le prêt garanti par l'Etat, c'est ce qu'on entend aussi beaucoup, soit remboursable en plusieurs années, 6 à 8 ans et non plus l'an prochain ? C'est possible ça ?

ALAIN GRISET
Eh bien, l'an prochain c'est le début normalement du remboursement, c'est-à-dire qu'il y a eu 2 ans de différés, et pour l'instant on est sur 4 ans de remboursement. Ce que j'ai dit à plusieurs reprises, c'est que nous allons avec Bruno LE MAIRE, regarder avec la Commission si on peut rallonger ce remboursement pour éviter qu'il y ait ce mur de la dette devant les professionnels.

CHRISTOPHE DELAY
Alain GRISET, est-ce que je peux vous demandez, qu'est-ce qui vous a le plus manqué pendant cette période ? Et ce que vous allez peut-être faire à titre à titre personnel, là on est en terrasse, c'est une chose, mais, je ne sais pas, le cinéma, le théâtre, le musée ?

ALAIN GRISET
Ecoutez, je dirais, malheureusement la fonction de ministre fait qu'aujourd'hui on a un agenda qui ne va pas me permettre beaucoup…

CHRISTOPHE DELAY
Oui mais quand même !

ALAIN GRISET
Non, malheureusement pas dans les prochaines semaines, mais dès que possible naturellement. Par contre, aujourd'hui je vais faire plusieurs restaurants, plusieurs terrasses, pour accompagner le plus possible ceux avec qui nous avons beaucoup travaillé, depuis maintenant plusieurs mois, pour les accompagner.

CHRISTOPHE DELAY
Bon, il y a la terrasse, là, Guillaume, que vous avez installée, vous et votre équipe, qui travaille d'arrache-pied de depuis plusieurs jours. Empiéter sur l'espace public comme vous le faites, ça n'a pas posé de problème du tout, y compris avec les riverains, dont on dit parfois qu'ils anticipent les nuisances sonores qui pourraient arriver.

GUILLAUME
Aujourd'hui, je pense que tout le monde est soulagé, aussi bien les clients que les restaurateurs. Donc, pour commencer on ferme à 20h45 donc je ne pense pas qu'on aura de réels problèmes de nuisances. Sur le long terme on a quand même eu quelques agents de la mairie et quelques clients qui nous ont posé les questions, donc, est-ce que ça va rester ? C'est aussi une question que je me pose, est-ce que les terrasses vont rester indéfiniment ? C'est une question importante parce qu'on a une capacité qui est doublée aujourd'hui grâce à cette terrasse, et c'est ce qui va je pense nous sauver en tout cas sur cette saison d'été pour 2021.

CHRISTOPHE DELAY
Merci beaucoup. Merci monsieur GRISET d'être venu ce matin nous rejoindre sur cette édition spéciale.

ALAIN GRISET
Bonne journée.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 20 mai 2021