Déclaration de Mme Florence Parly, ministre des Armées, sur la neutralisation de Baye Ag Bakabo, un cadre d'Al-Qaïda au Maghreb islamique responsable de l'assassinat d'otages français, à Paris le 11 juin 2021.

Texte intégral

Ils s'appelaient Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Ils étaient Français, ils étaient journalistes. Il y a près de 8 ans, le 2 novembre 2013, ils ont été enlevés au Mali et assassinés par des terroristes d'Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Le chef djihadiste qui avait orchestré leur enlèvement et leur assassinat, vient d'être tué par la force Barkhane.

Dans la journée du 5 juin, les militaires de Barkhane ont détecté la préparation d'une attaque terroriste à Aguelhok dans le nord du Mali. Très rapidement, une opération a été engagée contre les terroristes qui s'apprêtaient à frapper une emprise occupée par le bataillon tchadien de la mission des Nations Unies. Cette opération a conduit à éliminer 4 terroristes : parmi eux, Baye Ag Bakabo, cadre d'Al-Qaïda au Maghreb islamique et responsable du rapt de nos concitoyens. Sa neutralisation met fin à une longue attente.

Mes pensées vont aujourd'hui aux familles, aux proches, aux confrères et aux consoeurs de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon.

Je tiens aussi à saluer les militaires de l'opération Barkhane qui ont mené avec professionnalisme cette mission délicate et complexe. Cette opération est le reflet de la priorité de la France au Sahel : combattre et faire tomber les chefs des groupes terroristes qui sévissent dans la région, ceux qui se réclament d'Al-Qaïda et de Daech.

Cette priorité demeure essentielle. Hier, en annonçant la fin de l'opération Barkhane, le Président de la République a réaffirmé avec force notre objectif au Sahel : lutter contre le terrorisme, aux côtés des pays sahéliens, avec nos partenaires européens et américains. Pour la sécurité des Français et pour la sécurité des Européens, nous resterons engagés au Sahel.

Alors, je veux redire tout ma confiance aux militaires qui, pour nous, se battent au Sahel. Oui, l'opération Barkhane telle que nous la connaissons aujourd'hui devra évoluer. Pour plus d'agilité, pour plus d'efficacité, pour mieux accompagner les forces armées sahéliennes. Vous le savez, c'est un engagement exigeant, c'est un combat de longue haleine. Vous le portez avec ardeur, courage et volonté. Je sais que vous continuerez de le faire avec la même détermination. Et je veux vous dire que la France est fière de vous.


Vive la République, vive la France !


Source https://www.defense.gouv.fr, le 14 juin 2021