Interview de Mme Elisabeth Moreno, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, à France Info le 1er juillet 2021, sur la réforme des retraites, le forum Génération Egalité et l'engagement du Gouvernement pour les droits des femmes.

Texte intégral

ALIX BOUILHAGUET
Elisabeth MORENO, bonjour.

ELISABETH MORENO
Bonjour.

ALIX BOUILHAGUET
Merci d'être avec nous ce matin. On va parler tout de suite du forum Génération Egalité mais juste avant un mot de la réforme des retraites, ce matin dans Les Echos, Gabriel ATTAL affirme qu'il y en aura une à l'automne ou à l'année prochaine. On sait qu'Emmanuel MACRON songe à reculer l'âge de la retraite à 64 ans, c'est aujourd'hui 62 ans, est-ce que ce n'est pas un peu risqué à quelques mois de la présidentielle ?

ELISABETH MORENO
Moi, vous savez le président la République a été élu sur son engagement à faire les réformes qui sont nécessaires dans notre pays. Je pense qu'au moment où il avait prévu cette réforme, nous n'avions pas eu tout ce qui se passait dans notre pays et dans le monde de manière générale. Cette crise sanitaire a bousculé beaucoup de choses, maintenant je pense que le président souhaite continuer ses réformes et tenir l'engagement qu'il a envers les Français et je ne suis pas surprise de ce que Gabriel ATTAL évoquait.

ALIX BOUILHAGUET
On voit que c'est un petit peu diviser au sein de la majorité, il y a Bruno LE MAIRE qui pousse pour faire cette réforme des retraites, Christophe CASTANER qui est un peu plus prudent, plus mesuré sur le fait de le faire avant la présidentielle.

ELISABETH MORENO
Et j'imagine que Christophe CASTANER et Bruno LE MAIRE représentent certains Français qui voudraient que nous allions plus loin et d'autres qui voudraient que nous nous concentrions sur d'autres choses, comme justement sortir notre pays de la crise dans laquelle nous sommes enfermés. Moi je pense que ce qui intéresse les gens aujourd'hui qui que vous soyez, c'est de savoir ce qui va se passer après la crise. Est-ce qu'on va rentrer dans une vie normale, est-ce qu'on va pouvoir travailler normalement, nos enfants vont pouvoir étudier normalement, ce sont des choses du quotidien comme celle-ci qui préoccupent les Français je pense aujourd'hui.

ALIX BOUILHAGUET
Alors hier Emmanuel MACRON a participé à l'ouverture du forum Génération Egalité, alors c'est le plus important rassemblement mondiale sur les droits des femmes depuis 26 ans, sur quoi la France va-t-elle s'engager mais alors de manière très concrète ?

ELISABETH MORENO
26 ans, il a fallu qu'on attende 26 ans depuis le forum de Pékin, c'est le 4e Forum mondial, Emmanuel MACRON, le président de la République s'est engagé à faire de l'égalité entre les femmes et les hommes, la grande cause du quinquennat, lors du G7 de Biarritz il s'est engagé 25… à l'époque c'était 25 ans puisque l'événement devait avoir lieu l'année dernière, eh bien de faire en sorte que les femmes dans le monde entier soient protégées, qu'elles soient protégées physiquement, qu'elles soient protégées au niveau de leur santé, qu'elles soient protégées psychologiquement et aujourd'hui je peux dire que je suis très fière que la France ait accueillie ce forum hier, que nous ayons eu 40 milliards d'engagements des différents Etats, de fondations.

ALIX BOUILHAGUET
Et la France par exemple si vous deviez me citer alors un engagement ferme qui est applicable rapidement ?

ELISABETH MORENO
Je vais vous en citer trois. Le premier, c'est l'investissement sur l'éducation des filles, l'éducation est le fondamental de tout, il ne peut pas y avoir de véritable émancipation si les jeunes filles ne sont pas correctement éduquées. Ensuite la santé sexuelle et reproductive vous avez vu qu'il y a des conservatismes qui s'éveillent partout dans le monde y compris en Europe et donc aider les femmes à avoir la liberté de leur corps.

ALIX BOUILHAGUET
Justement alors parlons-en tout de suite, récemment il y a eu plusieurs locaux de planning, du planning familial qui ont été dégradés et c'est vrai qu'on voit un peu partout en Europe, dans le monde vous l'avez dit, en Europe et y compris en France, une remise en cause du droit de l'avortement. Comment on protège ce droit ?

ELISABETH MORENO
En ayant un multilatéralisme en acte, il ne suffit plus de parler, il faut avoir le plus de pays alliés qui défendent les valeurs universalistes, les valeurs humanistes et qui considèrent qu'en 2020, on peut se dire que les femmes sont suffisamment intelligentes pour savoir ce qu'elles veulent faire de leur vie. Il y a aujourd'hui encore des pays qui ne donnent pas aux femmes la liberté de penser, la liberté d'exister, la liberté de vivre. Je veux rappeler quand même que y compris en France, tous les 2, 3 jours une femme meurt sous les coups de son conjoint ou de son ex-conjoint, certaines jeunes filles ne peuvent pas avoir accès aux études qu'elles souhaitent faire, certaines femmes ne peuvent pas avoir l'emploi qu'elles souhaitent avoir et combien même elles ont cet emploi, elles ne sont pas payées correctement ou au même niveau qu'un homme. Et je pense que nous devons tous ensemble nous battre pour que les droits des femmes soient respectés. Le féminisme ça n'est rien d'autre qu'exiger que les droits de l'homme soient les droits des femmes et on sait que partout dans le monde, ce droit est encore bafoué aujourd'hui.

ALIX BOUILHAGUET
Un petit mot sur l'épidémie, maintenant le Conseil scientifique il prône désormais la vaccination obligatoire pour les soignants, sans attendre septembre, est-ce que vous allez suivre cette recommandation ?

ELISABETH MORENO
Moi je fais confiance aux Français, je fais confiance au bon sens. Je pense que tout le monde a compris que pour protéger les autres et se protéger soi, il faut se vacciner. On voit des pays comme Israël par exemple qui a mis énormément d'emphase dans la vaccination, qui a accéléré le processus et qui aujourd'hui encore se retrouve en situation de pandémie importante, il faut regarder ce qui se passe partout.

ALIX BOUILHAGUET
Oui mais vous vous rendez compte, nous on n'en est pas à ça, c'est-à-dire aujourd'hui il y a 30 millions de Français qui ont reçu leur première dose je crois, on est très loin de la vaccination en Israël et donc il y a pas plutôt une nécessité d'inciter cette vaccination ?

ELISABETH MORENO
Et c'est pour ça justement qu'Olivier VERAN et l'ensemble du gouvernement, c'est pour ça que nous incitons les Français à ce bon sens à comprendre que la vaccination est la meilleure manière de lutter contre ce virus, c'est la meilleure manière de reprendre le plus rapidement possible une vie normale, de pouvoir circuler, de pouvoir sortir, de pouvoir aller au cinéma, au théâtre, au restaurant et puis de protéger notre jeunesse aussi, nous avons longtemps lutté pour protéger nos seniors, aujourd'hui certains enfants doivent se faire vacciner parce que des adultes ne veulent pas le faire, soyons solidaires et collectif.

ALIX BOUILHAGUET
Oui mais ça comment justement on fait que la charge ne repose pas sur les épaules des adolescents et qu'on responsabilise les plus de 70 ans, encore une fois, est-ce qu'il ne faut pas à un moment le rendre obligatoire, parce que l'incitation elle se fait depuis le départ sur cette vaccination, comment on passe la vitesse supérieure ? L'institut Pasteur nous dit qu'on est devant une 4e vague à la rentrée.

ELISABETH MORENO
Je crois en la pédagogie, je crois au bon sens, je crois à l'explication, à la discussion et il faut continuer de convaincre. Et j'appelle les adultes qu'ils aient des enfants ou qu'ils n'aient pas, comme c'est triste d'avoir à vacciner des enfants parce que les adultes ne veulent pas prendre leur responsabilité. Voilà j'ai des enfants et je me dis que c'est de ma responsabilité que de les protéger et j'incite tous les Français à se faire vacciner pour qu'enfin notre pays revive normalement.

ALIX BOUILHAGUET
D'accord donc pour vous, il faut toujours attendre septembre puisque le gouvernement se dit on va attendre septembre pour cette vaccination obligatoire des soignants.

ELISABETH MORENO
Il ne faut certainement pas attendre, je dis il faut accélérer.

ALIX BOUILHAGUET
Parce que ça se prépare aujourd'hui…

ELISABETH MORENO
On n'a jamais arrêté le processus, on a toujours incité, on a toujours encouragé, on a fait tout ce qu'il fallait matériellement pour avoir les vaccins et pour protéger tout notre population. Ne pensons pas que parce que nous avons déconfiné, parce que nous pouvons retourner au restaurant, faire des terrasses, ne pensons pas que le virus recule. Nous avons invariants qui est en train d'arriver qui est extrêmement dangereux, le delta, je redis la vie normale n'est pas revenue et j'incite tous les Français et toutes les Françaises à se vacciner et en pensant en particulier à nos enfants.

ALIX BOUILHAGUET
Et vos enfants, ils sont vaccinés ?

ELISABETH MORENO
Alors moi j'ai deux grandes filles et mes filles sont vaccinées.

ALIX BOUILHAGUET
Très bien, merci beaucoup, merci. Je pense que votre appel a été entendu, merci Elisabeth MORENO, belle journée à vous.

ELISABETH MORENO
Merci.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 2 juillet 2021