Déclaration à la presse de M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État au tourisme, aux Français de l'étranger et à la francophonie, sur le don d'un million de doses de vaccins à la Tunisie pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, les relations franco-tunisiennes et le Sommet de la Francophonie, à Tunis le 22 juillet 2021.

Intervenant(s) :

  • Jean-Baptiste Lemoyne - Secrétaire d'Etat au tourisme, aux Français de l'étranger et à la francophonie

Circonstance : Entretien avec M. Hichem Mechichi, chef du Gouvernement de la République tunisienne

Prononcé le

Texte intégral

Notre action de solidarité, d'amitié, de soutien, que le président de la République, Emmanuel Macron, a souhaité pour venir en aide au peuple tunisien, un peuple frère, une nation soeur. Nous sommes tous confrontés, aujourd'hui à cette pandémie, à cette nouvelle vague, aux ravages qu'elle cause et c'est pourquoi nous avons échangé sur la situation sanitaire, sur les effets que ce million de doses que nous avons données à la Tunisie va pouvoir permettre d'améliorer les choses et d'accélérer la cadence de vaccination. On sait que la vaccination, c'est la clé, la clé pour faire reculer le virus, pour en finir avec l'épidémie, et naturellement nous avons évoqué toutes les conséquences que la pandémie a pour la jeunesse notamment qui a été privée de cours, empêchée de circuler pour les échanges universitaires et je veux d'ailleurs adresser un message aux jeunes qui ont été admis en France : leur dire que nous allons faire en sorte que les échanges puissent se poursuivre et nous travaillons à des protocoles.

Et puis, nous avons, dans la droite ligne du Haut conseil de coopération qui s'est tenu, début juin, en présence du Premier ministre, Jean Castex, évoqué les différentes facettes de la relation bilatérale. Je le disais en matière universitaire, économique, culturelle, linguistique... Nous avons prochainement le Sommet de la Francophonie qui se tiendra ici et la Tunisie, avec Bourguiba, en était l'un des fondateurs. Ce sera donc un temps fort, je pense, pour le pays, qui fera encore une fois rayonner la Tunisie au plan international.

Ce sera à Djerba, au mois de novembre, et nous avons évoqué l'organisation de ce temps fort, avec la participation de nombreux chefs d'Etat et de gouvernement. Nous avons eu une discussion très dense sur tous ces sujets en présence de l'ambassadeur de France, André Parant, qui est au coeur de ce travail au quotidien et que je remercie pour son action. Voilà les points que nous avons évoqués avec le chef du Gouvernement qui était accompagné du ministre du travail, du secrétaire d'Etat aux affaires étrangères, mon collègue, et voilà, une fois de plus, une illustration de ces liens humains qui existent entre la Tunisie et la France ; des liens qui, je peux vous le dire, se sont manifestés très spontanément lorsque nous avons vu les informations relatives à cette flambée épidémique. Un élan de solidarité que le président a lancé et qui a été rejoint par de nombreuses collectivités territoriales, de nombreuses initiatives individuelles et je crois que cela dit tout. Voilà, entre la France et la Tunisie, c'est le coeur qui parle et une fois encore le coeur a parlé.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 26 juillet 2021