Déclaration de Mme Roxana Maracineanu, ministre des sports, lors de la présentation du guide "Sport de Haut niveau et maternité, c'est possible", Paris le 18 février 2022.

Texte intégral

Monsieur le directeur, cher Fabien Canu
Monsieur le directeur des Sports, cher Gilles Quénéhervé,
Très chers athlètes,
Chers amis,


D'abord, j'aimerais qu'on applaudisse la performance extraordinaire de Justine Braisaz-Bouchet qui a été chercher l'Or Olympique de la Mass Start en biathlon ce matin.

14ème médaille pour la France !


C'est un moment spécial pour moi ce matin.

Un moment spécial que nous soyons réunis ici, dans la maison de l'excellence sportive française, avec des athlètes d'exception comme Amel Majri, Automne Pavia, Sarah Ourahmoune, Charlotte Lembach, Dora Tchakoundé, Cécilia Berder et à distance, Valériane Ayayi, Cléopâtre Darleux et bien d'autres, pour parler de la maternité des sportives de haut niveau. Je pense aussi à Clarisse Agbegnenou, Estelle Mossely, Mélina Robert-Michon, Charline Picon, Marie Dorin-Habert, Anais Chevalier-Bouchet. Ensemble, nous allons parler des spécificités du sport au féminin. Et de l'attention que nous devons y porter collectivement.

Il y a deux ans et demi, nous étions réunies au ministère pour évoquer le sujet de la maternité.

Pour comprendre comment faire sauter ce verrou qui empêche encore trop de femmes athlètes à s'autoriser une pause bébé pendant leur carrière. Pour faire comprendre à ces femmes mais aussi à leur entourage sportif, professionnel qu'elles n'ont pas moins de droits que les autres femmes.

Le droit de s'accomplir personnellement en donnant la vie sans choisir entre leur désir d'épanouissement et leur désir de performance.

Le guide que nous allons vous présenter ce matin est un outil précieux pour permettre aux athlètes qui désirent devenir mamans d'être accompagnées dans ce chemin de la maternité.

Il a vocation à éclairer leur choix et à faire en sorte qu'elles vivent sereinement ce moment clé de l'existence.

Il a surtout vocation à démontrer que la performance sportive et la maternité sont compatibles.

Pour peu qu'on soit accompagnées. Et c'est aussi pour cela que je défends la parité dans les instances dirigeantes des fédérations. Pour prendre en compte la spécificité des sportives.

Mais au-delà, et c'est ce que nos experts et championnes nous expliqueront ce matin, ce guide montre qu'on peut en ressortir plus forte, plus sereine.

Que la performance peut se nourrir, doit se nourrir de l'épanouissement personnel.

Ce matin, au-delà de présenter ce superbe outil, nous sommes ici pour dire à toutes les athlètes féminines qu'elles ont le droit de s'accorder une maternité. Et que personne ne doit les en empêcher.

Je ne veux plus entendre une athlète dire qu'elle a été licenciée de son club, stigmatisée par son encadrement, lâchée en rase campagne par ses partenaires.

Oui ce matin, nous voulons montrer que c'est possible, que c'est même souvent un atout.

Ce matin, nous, Etat et mouvement sportif, voulons prendre l'engagement de ne plus les laisser seules dans cette aventure.

Merci à tous ceux et toutes celles qui ont contribué à ce travail et aux athlètes qui ont montré la voie.


Source https://www.sports.gouv.fr, le 23 février 2022