Entretien de Mme Catherine Colonna, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, avec France 2 le 8 septembre 2022 , sur le décès de Sa Majesté la Reine Elizabeth II.

Texte intégral

 

Q - Nous sommes en direct avec Catherine Colonna, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, bonsoir Madame la Ministre.

R - Bonsoir.

Q - Vous avez une relation peut-être un peu particulière, ce soir, avec Elizabeth II, puisque vous étiez ambassadrice pour la France à Londres, il y a encore quelques mois.

R - Je l'étais jusqu'à fin mai, en effet. Je partage l'émotion que le Président de la République a exprimée, au nom du peuple français, sans-doute même la peine qui touche tous ceux qui ont pu avoir la chance de l'approcher ou qui ont observé son règne, parce que c'est à la fois une page de l'histoire qui se tourne, c'est évident. Mais c'est aussi pour nous la perte d'une amie de la France, de quelqu'un qui était souvent venu, à titre privé ou en voyage officiel, en visite d'Etat, qui parlait français, qui aimait notre pays et qui créait cette communauté particulière entre nos deux nations. Donc une page se tourne, c'est certain, mais au-delà du Royaume-Uni, je crois que nous sommes nombreux à partager la peine que le peuple britannique ressent ce soir.

Q - Il y a parfois eu des moments difficiles entre la Grande Bretagne et la France, en quoi la Reine Elizabeth a contribué à maintenir le lien ?

R - Elle a toujours été un trait d'union. La reine n'a pas de rôle politique, c'est le gouvernement qui fait la politique du pays ; mais la reine a toujours su trouver les mots justes. Être à notre côté, comme il le fallait, dans des temps aisés ou moins aisés. Et vous savez, j'étais ambassadrice de France au Royaume-Uni lorsque la pandémie a frappé nos pays. C'était des moments difficiles pour tout le monde, et chaque intervention de la reine Elizabeth a été faite au moment juste, avec les mots justes et le ton juste pour unir le pays. Donc c'est quelqu'un qui voyait loin, et qui a permis aussi à nos deux pays, à travers parfois quelques tempêtes, ou petites tempêtes, de continuer à voir l'essentiel, c'est-à-dire l'amitié profonde qui nous unit. Le Président l'a exprimé ce soir et vraiment, je crois qu'il l'a fait au nom de tout le peuple français. Une relation très particulière nous unit au Royaume-Uni, et nous unissait à la Reine Elizabeth.

Q - Est-ce que vous savez si le Président Emmanuel Macron se rendra aux funérailles de la Reine Elizabeth II ?

R - Nous ne savons pas encore quelles sont les cérémonies officielles qui seront organisées ; je pense que ce sera connu demain. Mais il y aura des funérailles d'Etat, il y a un deuil national de dix jours. Donc à chaque jour suffit sa peine. Ce soir est un jour de tristesse. Nous verrons demain ce qu'il en est de l'organisation. Vous avez vu que la tour Eiffel est éteinte ce soir, et que les drapeaux français seront mis en berne, également dès ce soir. Donc nous marquons ainsi notre attachement à ce lien particulier entre la France et le Royaume-Uni en nous associant au deuil des Britanniques.

Q - Merci beaucoup, Madame la Ministre.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 13 septembre 2022