La cohabitation dans la vie politique française

Pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, en mars 1986, majorité présidentielle et majorité parlementaire ne concordent plus. Commence alors une expérience institutionnelle inédite : la cohabitation. Ce cas de figure, qui avait été déjà envisagé par le Général De Gaulle, se reproduit en 1993 et en 1997.

Les 3 cohabitations sous la Ve République

À trois reprises, les électeurs français ont installé une "cohabitation" au sommet de l’État. Cette situation a conduit à une nouvelle lecture de la Constitution. Les pratiques ont finalement abouti à trois cohabitations assez différentes.

Pourquoi la cohabitation ?

On parle de cohabitation lorsque le pouvoir exécutif exercé par le président de la République et par le Premier ministre est assuré par deux adversaires politiques, choisis démocratiquement, par les électeurs.

Les pratiques de la cohabitation

Quels sont les nouveaux rôles assignés au Premier ministre et au président de la République dans le cadre particulier d'une cohabitation ? Quelles sont les périmètres de leur action ? Et quelles sont les conséquences politiques d'une telle pratique institutionnelle ?

Parole d'expert
Article