Concertation sur une piscine d’entreposage de combustibles nucléaires usés sur le site de La Hague

Consultation mise en ligne le

Consultation du au

EDF (Électricité de France) prévoit de construire et d’exploiter une nouvelle piscine pour l'entreposage des combustibles usés de ses centrales nucléaires. L’implantation de cette piscine EDF d’entreposage centralisé, qui permettra d’entreposer 13.000 assemblages de combustible usé, est prévue à La Hague, dans le département de La Manche.

Cette installation, dont la mise en service est prévue en 2034 et le coût est estimé 1,25 milliard d'euros,  vise à répondre au risque de saturation des bassins actuels. Elle est conçue pour répondre aux exigences de sûreté les plus récentes et résister à tous types d’aléas.

Le 3 mars 2021, la Commission nationale du débat public (CNDP), saisie par EDF, a décidé de l'organisation d'une concertation préalable et a désigné deux garants. Cette concertation préalable vise à informer le public et à l'associer aux décisions à venir sur ce projet d'EDF.

Dans ce cadre, initialement toute personne qui le souhaite pouvait, jusqu'au 18 février 2022,  poser des questions et s'exprimer sur ce projet sur le site internet dédié projet-piscine.edf.fr.

Suspension de la concertation le 3 février et reprise le 20 juin 2022

La concertation préalable sur le projet a été suspendue  le 3 février 2022, afin de renforcer les modalités de concertation pour mieux couvrir le territoire de la Manche et les thématiques soulevées au cours de la concertation, et de disposer du temps nécessaire à leur mise en place.

La concertation préalable reprendra le 20 juin 2022 jusqu’au 8 juillet 2022, après les périodes électorales, selon des modalités qui seront précisées dans les prochaines semaines et communiquées largement par EDF.

Plusieurs rencontres publiques et des ateliers thématiques sont prévus dans le département de la Manche.

EDF s'est engagée à étudier les attentes exprimées, afin d’assurer la meilleure intégration du projet au bénéfice du territoire, et à rendre publiques les mesures qu’elle prendra pour tenir compte des enseignements de la concertation.

La concertation préalable intervient en amont du dépôt de la demande d’autorisation de création du projet, prévu en 2023, et avant enquête publique.