Débat public sur les nouveaux réacteurs nucléaires et le projet Penly (76)

Consultation mise en ligne le

Consultation du au

Le débat public sur les nouveaux réacteurs nucléaires et le projet Penly en Seine-Maritime est organisé par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP). La Commission a été saisie conjointement par EDF et RTE sur un programme de six réacteurs nucléaires de type "EPR2", dont les deux premiers seraient situés à Penly (76), en Normandie. Pour EDF, le programme industriel de ces nouveaux réacteurs répond à l’augmentation des besoins électriques prévue dans la stratégie nationale bas-carbone. EDF estime que les réacteurs nucléaires sont un moyen de production pilotable complémentaire des énergies renouvelables.

La mise en œuvre de ce programme et le projet Penly ne sont pas décidés. La poursuite du projet dépendra des enseignements du débat public et de la décision post-débat public d'EDF.

L'animation de ce débat public, qui a une dimension locale au regard du projet de construction à Penly et une dimension nationale compte tenu du programme industriel proposé par la filière nucléaire, a été confiée à une équipe dédiée de neuf membres indépendants.

Les dix temps forts du débat

L’équipe du débat a identifié dix grandes questions qui vont structurer le débat sur le nucléaire. Chaque question fait l’objet d’un "temps fort".

  • À quoi sert le débat ?  le 27 octobre 2022 à Paris et à Dieppe
  • Avons-nous besoin d'un nouveau programme nucléaire ? le 8 novembre 2022 à Paris
  • Qu'est-ce que l'EPR2, et peut-on faire du nucléaire autrement ? le 22 novembre à Saclay
  • Que s’est-il passé à Flamanville et quels enseignements en a-t-on tiré ? le 1er décembre 2022 à Caen
  • Quelles conditions et conséquences du projet Penly sur le territoire et l’environnement ? le 12 décembre 2022 à Petit-Caux
  • Quelles conditions et conséquences du projet Penly et du programme sur le travail et l’emploi ? le 12 janvier 2023 au Tréport ou à Eu
  • Quel coût, quel financement, quelles conséquences sur les utilisateurs ? les  19 et 26 janvier 2023 à Lille
  • Quelle prise en compte des incertitudes climatiques et géopolitiques ? le 2 février 2023 à Lyon
  • Comment décider, au nom de et avec la société, sur les questions nucléaires ? le 16 février 2023 à Tours
  • Que voulons-nous transmettre à l’issue de ce débat ? le 27 février 2023 à Rouen et à Paris

Comment participer au débat ?

Le débat public est ouvert à toutes et à tous pendant quatre mois.

Pour s'informer sur le projet et ses enjeux et suivre l'actualité du débat, il est possible de consulter le site internet dédié.

Les dix temps forts du débat peuvent être suivis en présentiel ou en ligne. Pour y assister, il faut s'inscrire via une page calendrier.
 
Les citoyens peuvent également poser des questions et donner leur avis sur la plateforme participative du débat.

Pour les habitants de Seine-Maritime, le débat prend de multiples formes : débats mobiles sur des marchés, dans des commerces, dans des collèges et lycées ou via des centres sociaux.

Les associations, les entreprises, les collectivités locales et toutes les autres personnes morales peuvent faire connaître leur position en rédigeant un cahier d’acteur.

Les suites de débats

Deux mois après la fin du débat, l’équipe dédiée publiera son compte-rendu. Ce document ne prendra pas parti pour ou contre le programme de relance de nouveaux réacteurs nucléaires et le projet Penly. Il restituera l’ensemble des arguments et positions exprimés au cours du débat.

Une fois le compte-rendu du débat publié, EDF et RTE disposeront de trois mois pour préciser de quelles façons ils tiennent compte de ses enseignements, pour y répondre de manière argumentée, et pour communiquer sur leur décision de poursuivre le projet ou non.

EDF et RTE seront par ailleurs contraints par la loi de programmation sur l'énergie et le climat, qui devrait être votée par les parlementaires à l’été 2023. Le débat doit donc également nourrir les échanges des parlementaires sur le sujet.