Texte intégral

L'industrie électronique (suite)

3 - Développer la coopération entre France Télécom, Bull et Thomson.
- Présent au capital de Bull et de Thomson, France Télécom sera amené à concourir aux dotations décidées pour 1990 et 1991. Intéressé par l'évolution de l'informatique et de l'électronique, France Télécom a vocation à réorienter son intervention vers des actions conjointes avec ces sociétés.

4 - Poursuivre le développement technologique des matériels de télécommunication, selon les orientations fixées par le Gouvernement à la fin de 1990.

5 - Soutenir la recherche industrielle dans les composants.
- 700 millions de francs seront consacrés à cette action en 1991, pour financer notamment le programme JESSI et contribuer à l'effort de recherche de SGS-Thomson.

6 - Elaborer un grand projet technologique à vocation européenne sur l'électronique automobile, notamment pour des systèmes d'assistance à la conduite améliorant la sécurité et la gestion du trafic.

7 - Assurer la diffusion des technologies de l'électronique par une contribution de 900 millions de francs aux efforts de recherche et développement des PME.
- Au total, le ministère de l'industrie consacre en 1991 plus de la moitié de ses crédits de recherche industrielle, soit plus de 2,4 milliards de francs, à la filière électronique.