Interview de Mme Christelle Dubos, secrétaire d'État à la santé, à BFM TV le 27 mars 2020, sur la réserve sociale faisant appel aux étudiants en travail social afin de renforcer les équipes dans les établissements sociaux et médico-sociaux.

Texte intégral

ADELINE FRANCOIS

Bonjour Christelle DUBOS et merci d'être avec nous en direct ce matin dans Première Edition, vous êtes la secrétaire d'Etat auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, on va parler de solidarité bien sûr dans un instant, mais d'abord la santé avec le décès de cette adolescente de 16 ans qui est ce matin donc la plus jeune victime du Covid-19.

CHRISTELLE DUBOS
En effet, la triste nouvelle est arrivée hier soir. On ne cesse de le répéter, la meilleure prévention c'est de rester chez soi, quel que soit son âge, c'est dans ce cadre-là que nous pourrons subvenir et permettre à l'ensemble des soignants de limiter le nombre de patients atteints, et surtout de pouvoir les soigner dans les meilleures conditions et limiter leur fatigue au quotidien. Donc nous le répétons, la meilleure consigne qu'on puisse appliquer c'est de rester chez soi.

DAMIEN GOURLET
 On applique ces consignes, on reste chez soi, on protège tout le monde, et puis on peut faire plus, on peut aussi s'engager, on voit beaucoup d'élans de solidarité partout, pas seulement avec les soignants d'ailleurs, mais aussi avec les travailleurs de la crise, la deuxième et la troisième ligne, la solidarité aussi avec les plus démunis, parce que la pauvreté ça continue avec cette épidémie. Christelle DUBOS, quand on veut être utile, on parle de réserve sociale, c'est quoi la réserve sociale ?

CHRISTELLE DUBOS
 La réserve sociale c'est 40.000 étudiants en travail social que j'ai appelés à venir renforcer, pour renforcer les équipes dans les établissements sociaux, médico-sociaux, ça peut être dans un établissement qui accueille des personnes âgées, ça peut être dans un établissement qui accueille des SDF, donc des personnes qui vivent à la rue, ça peut être aussi des associations qui accompagnent au quotidien les plus vulnérables. Nous devons maintenir cet accompagnement social, nous devons maintenir ce lien social, parce que derrière, la crise sanitaire ne doit pas rajouter des drames sociaux. Et cet accompagnement social il est nécessaire, et je voudrais remercier l'ensemble de ces étudiants qui se portent volontaires, et on voit déjà ces bonnes volontés qui viennent soutenir, dans un système d'accompagnement des jeunes enfants, ces personnes, ces jeunes qui viennent et qui sont présents. Je voudrais aussi remercier ces travailleurs sociaux, ces milliers de travailleurs sociaux qui oeuvrent au quotidien auprès de ces personnes les plus vulnérables, qui sont parfois isolées, qui sont dans une détresse sociale, qu'on a besoin de rassurer, sur lesquelles nous avons besoin de maintenir du lien pour maintenir le versement de prestations, et donc, de fait, un grand merci, votre engagement ne sera pas oublié. Je suis de formation de travailleur social, je sais que ce métier on ne le choisit pas par hasard, on le choisit parce qu'on souhaite aider, accompagner ceux que la vie n'a pas épargnés, un grand merci, vous êtes nombreux et nous pouvons encore être plus nombreux pour répondre à cette détresse.

ADELINE FRANCOIS
Est-ce qu'on peut participer à cette réserve sociale tout en restant confiné, par exemple si on est une personne vulnérable, mais qu'on souhaite être solidaire, d'une façon d'une autre, en restant chez soi ?

CHRISTELLE DUBOS
Alors, la réserve sociale, en effet, elle a deux leviers, elle a… la réserve sociale ce sont ces étudiants, ces 40.000 étudiants en formation en travail social, qui peuvent être mis à disposition là où les besoins sont nécessaires pour  pouvoir venir au quotidien travailler et accompagner, et puis après il y a aussi la réserve citoyenne, ces bénévoles, ces nombreux bénévoles, que je souhaite également remercier, qui depuis chez eux peuvent prendre le temps d'appeler les personnes qui sont isolées chez elles, qu'elles soient âgées ou non âgées, qu'elles puissent appeler une famille monoparentale pour pouvoir prendre du temps avec elle, discuter, nous devons garder ce lien social, nous devons rester un maximum chez soi, mais le lien social peut aussi passer par une écoute téléphonique.

DAMIEN GOURLET
On vous libère dans 20 secondes, parce que vous avez rendez-vous avec le Premier ministre, mais juste on s'inscrit où et comment ?

CHRISTELLE DUBOS
Alors, la réserve sociale, les étudiants sont informés, ils sont directement contactés par leur centre de formation, les IRTS, les centres de formation qui les accompagnent et qui leur permettent les cours, et pour la réserve citoyenne c'est jeveuxaider.gouv.fr, n'hésitez pas, mais surtout un grand merci, un grand merci à tous ces bénévoles et à ces travailleurs sociaux, que parfois on oublie qui sont en deuxième ligne, qui sont hautement nécessaires dans une situation telle qu'on vit aujourd'hui.

ADELINE FRANCOIS
Merci Madame la ministre d'avoir été en direct avec nous dans Première édition.

CHRISTELLE DUBOS
Merci.   


Source : Service d'information du Gouvernement, le 30 mars 2020