Interview de Mme Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, à France Bleu Normandie le 1er mars 2022, sur l'action de l'Union européenne pour réduire les écarts de richesses entre les régions européennes.

Texte intégral

LE JOURNALISTE
Métropole rouennaise très encombrée ce matin, pourquoi ? Eh bien, parce que depuis hier, 27 ministres européens en charge de la Cohésion des territoires sont à Rouen, à l'hôtel de région, ils se penchent sur un sujet : réduire les inégalités entre toutes les régions européennes. Le ministre français en charge de la Cohésion des territoires est votre invité, Bradley de SOUZA.

BRADLEY DE SOUZA
Bonjour Jacqueline GOURAULT.

JACQUELINE GOURAULT
Bonjour.

BRADLEY DE SOUZA
La cohésion des territoires, ça ne parle pas forcément à grand monde. Concrètement, quel est le but de ces réunions ?

JACQUELINE GOURAULT
D'abord, l'objectif, évidemment, premier, est de pallier les écarts de richesses entre toutes les régions de l'Union européenne, il y en a 242 en tout, et il faut savoir par exemple que c'est grâce à cette politique de cohésion que les anciens pays de l'Est ont pu connaître une convergence économique, sociale, territoriale avec les autres pays de l'Ouest, qui étaient plus développés. Cette réunion, c'est aussi le démarrage de la réflexion pour la prochaine politique de cohésion. Il faut toujours aller vers une Europe plus intelligente grâce à l'innovation, à la numérisation, à la transformation économique, une Europe plus verte, et puis, une Europe plus sociale et plus proche des citoyens, avec des axes très importants sur le travail, l'éducation, l'inclusion sociale, la santé, bien évidemment.

BRADLEY DE SOUZA
Ils sont importants ces écarts de richesses entre les régions ?

JACQUELINE GOURAULT
Alors, ils sont moins importants qu'ils ne l'ont été, mais il reste encore effectivement des différences entre les régions, et même à l'intérieur de certains territoires, et on sait très bien, par exemple, dans notre territoire français, on voit bien qu'il y a certaines parties du territoire qui, à l'intérieur de régions, sont moins développées que d'autres.

BRADLEY DE SOUZA
Mais concrètement, pour une région comme la nôtre, la Normandie, qu'est-ce que ça peut changer ?

JACQUELINE GOURAULT
Ah, on n'est pas au niveau de la Normandie précisément, mais nous avons dans notre pays ce qu'on appelle un comité Etat, régions, ce sont les régions qui gèrent les fonds structurels européens. Et donc chaque région va faire un programme opérationnel, en direction de tous les porteurs de projets, c'est-à-dire les communes, les départements, des associations, pour dans les axes qui auront été définis, et les priorités qui auront été définies par notamment la Normandie, il y aura des financements qui seront apportés.

BRADLEY DE SOUZA
Jacqueline GOURAULT, on a bien compris que l'idée, c'était de réduire les inégalités entre les régions européennes, pourquoi décider de ça à l'échelle européenne et pas à l'échelle déjà nationale, pour déjà harmoniser les écarts de richesses entre les régions, par exemple, en France déjà ?

JACQUELINE GOURAULT
C'est déjà ce que nous faisons, puisque je suis ministre de la Cohésion, je peux vous dire que par exemple, nous avons contractualisé avec des territoires qui ont des besoins spécifiques, je vous prends par exemple le bassin minier en France, à cheval sur le département du Nord et du Pas-de-Calais, où nous mettons beaucoup d'argent, aidés d'ailleurs par l'Europe, pour soutenir ce bassin minier en totale reconversion économique et sociale. Et donc, nous appliquons, nous déclinons sur notre territoire des politiques qui bien sûr sont aussi soutenues par l'Europe.

BRADLEY DE SOUZA
Une dernière petite question, Jacqueline GOURAULT, est-ce que, avec ce qui se passe en Ukraine, il fallait maintenir cette réunion ?

JACQUELINE GOURAULT
Ecoutez, c'est une réflexion qui a eu lieu au plus haut sommet de l'Etat et de l'Europe, et, bien évidemment, on peut aborder le sujet de manière différente, mais en tout cas, montrer, comment dire, la cohésion de l'Union européenne, à Rouen, c'est aussi renvoyer une image extrêmement positive par rapport aux événements dramatiques qui ont lieu en ce moment en Ukraine.

BRADLEY DE SOUZA
Merci beaucoup Jacqueline GOURAULT d'avoir été notre invitée ce matin sur France Bleu Normandie. Bonne journée à vous.

JACQUELINE GOURAULT
Merci.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 2 mars 2022