5 questions sur le changement d'heure saisonnier

Le passage à l'heure d'hiver a lieu le 27 octobre 2019 à 3 heures du matin. En vigueur en France depuis 1976 puis généralisé au sein de l'Union européenne, le changement d'heure pourrait bientôt être abandonné.

4 minutes

Depuis quand le changement d’heure a-t-il été instauré en France ?

Le changement d’heure a été appliqué pour la première fois en 1916, après l’Allemagne et le Royaume-Uni, dans le but d'économiser des ressources énergétiques comme le charbon. À la Libération, l’heure d’été est abandonnée en France. Un décret du 14 août 1945 fixe l'heure légale avec une heure de décalage par rapport à l'heure de son fuseau horaire (Temps moyen de Greenwich - GMT+1). 

En 1975, le décret du 19 septembre introduit une heure d'été en France métropolitaine pour économiser l'énergie en réduisant les temps d'éclairage artificiel le soir. L'heure d'été est fixée à GMT+2. Cette mesure qui devait être provisoire est toujours appliquée.
 

Depuis quand le changement d’heure a-t-il été instauré en Europe ?

L'heure estivale a été progressivement généralisée à tous les pays de l'Union Européenne (UE) dans les années 1980. Dans un premier temps, chaque pays définissait sa propre date de changement d'heure. 

Par la suite, afin de simplifier les échanges au sein de l'UE, il a été décidé d'harmoniser les dates de changement d'heure. C'est l'objet de la directive 2000/84/CE du Parlement européen et du Conseil du 19 janvier 2001 concernant les dispositions relatives à l'heure d'été.

À compter de l'année 2002, le changement d'heure s'opère de façon homogène dans tous les États membres :

  • le passage à l'heure d'été s’effectue dans la nuit du samedi au dernier dimanche du mois de mars ;
  • le passage à l'heure d'hiver s'effectue dans la nuit du samedi au dernier dimanche du mois d'octobre.

La directive ne s'applique pas aux territoires d'outre-mer. 

Pourquoi le changement d'heure a-t-il été instauré ?

Le changement d'heure a été instauré principalement dans le but de réaliser des économies d'énergie à la suite du choc pétrolier de 1973-74 et l'envolée des prix du pétrole. Il s'agissait d'économiser l'électricité produite à l'époque principalement par le fioul, grâce à une heure d'ensoleillement naturel de plus le soir. 

Selon, une étude de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) publiée en 2010, les impacts actuels et futurs de l'heure d'été sont positifs sur la consommation d'énergie et les émissions de CO2.

Le changement d'heure va-t-il être supprimé ?

Le changement d'heure est de plus en plus contesté par les citoyens et son bénéfice est aujourd'hui controversé. Le gain en énergie serait désormais marginal, notamment en raison de la généralisation de l'éclairage à basse consommation. Les opposants soulignent aussi une hausse des accidents de la route, et des troubles du sommeil chez les personnes âgées et les enfants.

À la demande du Parlement européen, la Commission a lancé une consultation publique durant l’été 2018 à l'échelle de l'UE. Elle a reçu plus de 4,6 millions de réponses avec 84% des répondants favorables à la suppression du changement d’heure (en France, une consultation organisée par l'Assemblée nationale début 2019 a donné les mêmes résultats).

La Commission européenne a présenté un projet de directive qui a été adopté en mars 2019 par le Parlement européen. Le projet de directive prévoit la suppression du changement d'heure saisonnier à compter de 2021. Chaque État membre devrait décider s'il reste à l'heure d'hiver ou à l'heure d'été. Le Parlement européen a cependant émis le vœu d'une coordination entre les États membres et la Commission afin que l'application de l'heure d'été dans certains pays et de l'heure d'hiver dans d'autres ne perturbe pas le fonctionnement du marché intérieur.

La directive doit encore être adoptée par le Conseil, puis transposée par les États membres.

Le changement d'heure est-il appliqué ailleurs dans le monde ?

Une soixantaine de pays appliquent des changements d'horaires saisonniers. Certains pays comme le Canada, les États-Unis ou le Brésil le pratiquent de façon hétérogène sur l'ensemble du territoire en raison des dimensions du pays.

D'autres pays ont décidé d'abandonner les changements d'heure saisonniers : la Russie, la Turquie, l'Argentine, la Tunisie, l'Égypte, l'Ukraine, l'Arménie, etc.