Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Ce rapport met en évidence deux circuits bien distincts. D'une part, celui des industriels de la conservation qui, à base d'escargots importés, mettent selon les années (2019 et 2020), sur le marché des grandes et moyennes surfaces (GMS) et de la restauration, entre 10 400 t et 14 300 tonnes d'équivalent escargots vivants. D'autre part, celui des héliciculteurs qui élèvent des escargots en métropole, les transforment et mettent 1000 tonnes sur le marché en circuit court. Ces données chiffrées sont issues de l'addition de données de sources différentes, certaines documentées d'autres estimées à dire d'experts.
Les producteurs, 271 selon le dernier recensement agricole mais presque 350 selon une association de producteurs, sont pénalisés par plusieurs facteurs :

  • L'éclatement de leur représentation en 5 associations régionales de petite taille ;
  • L'émergence de deux démarches parallèles pour se structurer et se développer ;
  • Le manque de professionnalisme d'un certain nombre d'entre eux ;
  • L'arrêt de la recherche et un manque d'appui technique.

Par ailleurs, la production hélicicole est marquée par une offre insuffisante de jeunes escargots à élever (naissains) en France et par voie de conséquence, le recours à de l'importation pour pallier ce manque.
Un potentiel de développement existe pour une production d'escargots nés, élevés et transformés en France. À condition d'être bien maitrisée, cette activité constituerait une piste de diversification pour des éleveurs d'autres filières.
Pour cela, la profession doit nécessairement se structurer au niveau national. L'État et les régions pourraient envisager d'accompagner financièrement l'animation de la filière et la relance de la recherche. La professionnalisation initiale et continue des héliciculteurs doit également être confortée. FranceAgriMer pourrait mettre un place un comité « Escargots » rattaché au Conseil spécialisé « viandes blanches ».

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 51 pages

Édité par : Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux

Collection :

Revenir à la navigation

mots-clés :