La carte universitaire d'Ile-de-France : une recomposition nécessaire

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Cour des Comptes

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

La région Ile-de-France concentre un quart des étudiants, un tiers des enseignants chercheurs et 40 % des laboratoires de recherche. Malgré sa place de première région universitaire, l'Ile-de-France se caractérise par un éclatement d'ordre institutionnel (17 universités, environ 40 grandes écoles publiques et deu nombreuses d'écoles d'enseignement supérieur privées), géographique (182 sites) et académique (4 368 formations proposées au cours de l'année 2005-2006). Au-delà de ce constat, la Cour des comptes fait référence à d'autres éléments qui justifieraient une recomposition du paysage universitaire francilien, notamment le retard constaté dans la mise en oeuvre du plan Universités du 3ème millénaire" (U3M), la mise en place du cursus LMD (licence, master, doctorat), dans le cadre de la construction de l'espace européen de l'enseignement supérieur et la parution médiatisée de classements internationaux des universités dans lesquels les établissements français n'occupent que des places médiocres. Le rapport de la Cour des comptes correspond à un bilan d'étape qui aborde, entre autres, les instruments de régulation, que ce soit ceux des universités ou ceux de l'Etat, et les conditions de rapprochement des universités."

Revenir à la navigation

Fiche technique

Pagination : 156 pages

Édité par : La Documentation française

Revenir à la navigation