Evaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d'amaigrissement - Rapport d'expertise collective

Auteur(s) moral(aux) : Agence nationale de Sécurité sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

La quête de la minceur et le foisonnement de régimes qu'il est possible de suivre seul, sans avis médical, amènent à s'interroger sur les risques liés à ces pratiques. Le surpoids et l'obésité, qui touchent respectivement 32 % et 15 % des personnes de plus de 18 ans en France, constituent un véritable problème de santé publique qui nécessite la prise en charge par un professionnel de santé et peut justifier la mise en oeuvre d'un régime alimentaire sous contrôle médical. Mais, dans de nombreux cas, des pratiques alimentaires d'amaigrissement sont adoptées en l'absence de surpoids ou de toute indication médicale, pour des raisons essentiellement esthétiques. L'Anses a été saisie par le ministère chargé de la santé pour évaluer les risques qu'engendrent ces pratiques. L'expertise montre que les régimes amaigrissants, pratiqués sans recommandation ni suivi d'un spécialiste, très largement diffusés auprès du public dans le commerce et sur Internet, présentent des risques pour la santé plus ou moins graves. Il met en évidence des effets néfastes sur le fonctionnement du corps, et notamment pour les os, le coeur et les reins, ainsi que des perturbations psychologiques, notamment des troubles du comportement alimentaire. L'analyse des données scientifiques établit également que la pratique des régimes peut provoquer des modifications profondes du métabolisme énergétique du corps. Ces dernières modifications sont souvent à l'origine du cercle vicieux d'une reprise de poids, éventuellement plus sévère, à plus ou moins long terme.

Revenir à la navigation

Fiche technique

Pagination : 160 pages

Revenir à la navigation