Présentation

Afin d'apporter une réponse au problème, souvent évoqué par les professeurs, les parents, les élèves, de la présence en classe d'élèves extrêmement perturbateurs qui empêchent les autres de travailler", le ministère de l'éducation nationale a créé, à la rentrée 2010, les Etablissements de réinsertion scolaire (ERS) destinés à des élèves "poly-exclus", c'est-à-dire plusieurs fois exclus d'un collège. Dans treize académies, ont ainsi été ouverts seize établissements de réinsertion scolaire. Une mission d'inspection générale a, au cours de l'année scolaire 2011-2012, visité toutes ces structures, interrogé l'ensemble des acteurs, tentant de faire un premier bilan après une année de fonctionnement. Une mise en place précipitée, parfois réalisée sans le concours des collectivités locales concernées, a donné lieu à des résultats souvent décevants, constate la mission. Au-delà de ce constat, la mission s'est également penchée sur ce qu'elle considère comme le fond du problème : la prise en charge des élèves très perturbateurs. Elle a donc tenté de tracer les perspectives d'évolution de ces structures. Des modalités d'admission des élèves au recrutement des personnels chargés de leur encadrement, en passant par l'élaboration jugée nécessaire d'un projet pédagogique et éducatif global, elle a essayé, tirant les leçons de cette expérimentation, de définir les conditions préalables à leur réussite."

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 36 pages

Collection :

Revenir à la navigation