Sélection de rapports : Le soutien au spectacle vivant

Le spectacle vivant est défini par la conjonction de trois éléments : la représentation d’une œuvre de l’esprit, la présence d’un public et la présence physique d’au moins un artiste rémunéré. Le secteur du spectacle vivant est complexe tant par la diversité des disciplines (théâtre, musique, danse, arts du cirque et de la rue, marionnette) que par la variété des lieux, le nombre des compagnies et des projets. Le rapport de la Cour des comptes consacré au soutien du ministère de la culture au spectacle vivant constate tout d’abord qu’entre 2011 et la survenue de la pandémie, le soutien financier du ministère apporté au spectacle vivant est demeuré relativement stable : 766 millions d’euros en 2019, et 839 millions d’euros en 2020, malgré le contexte de crise sanitaire. En revanche, les financements des collectivités territoriales, en particulier ceux des communes et des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), ont progressé depuis 2015 et représentaient, au minimum, 2,47 milliards d’euros en 2019. La BRP vous propose une sélection de rapports sur ce thème depuis 2007.