Coordonner les affaires européennes

Parution :

Auteur(s) moral(aux) : École nationale d'Administration

Coordonner les affaires européennes - Revue française d'administration publique

Présentation

Comment se fabrique la politique européenne des États membres de l’Union européenne ? Comment fonctionnent les systèmes nationaux de coordination chargés d’élaborer et de défendre les positions nationales au sein du système décisionnel de l’Union ? Aujourd’hui face aux nouveaux modes de gouvernance européenne existe-t-il encore un mode de « commandement » hiérarchique de l’État ou au contraire assiste-t-on à une nouvelle fragmentation ?

Revenir à la navigation

Sommaire

Introduction
Ce que coordonner veut dire
I – Le modèle français de coordination aux affaires européennes et ses transformations
Se partager les affaires européennes : aux origines du système français de coordination  (Michel Mangenot)

Témoignage

Les nouveaux leviers de l’influence européenne du gouvernement français (Arnaud Magnier)
Un rapprochement du Secrétariat général du gouvernement et du Secrétariat général des affaires européennes ? Perspectives d’évolution de la coordination interministérielle française (Alexandre Marin)
« Paris-Bologne » : comment s’élabore la position française dans l’espace européen d’enseignement supérieur ? (Pauline Ravinet)
Sécurité intérieure européenne et définition de l’intérêt national : le modèle français revisité (Josselin Dravigny, Jacques de Maillard, Andy Smith)

II – De la négociation à l’influence : les nouveaux périmètres de la coordination

Une coordination par la concertation : le compromis du système danois (Morten Holm-Hemmingsen)
London Calling: Revisiting the National Coordination of EU policy in the UK (Hussein Kassim)
Défendre l’intérêt, promouvoir l’influence : les administrations nationales dans la construction de l’expertise européenne (Cécile Robert)
The state back in : la comitologie ou la délégation contôlée et coordonnée du pouvoir (Ana Mar Fernández Pasarín)
Les autorités locales et régionales dans la formation des positions nationales en matière de politique de cohésion (Marjorie Jouen, Nicolas Lete, Matthieu Hornung)
Une banque centrale au-dessus des nations ? Faire peser les intérêts nationaux au sein de la Banque Centrale européenne (Clément Fontan)

Le point sur...

L’influence du service européen pour l’action extérieure sur les ministères des affaires étrangères : une comparaison France-Autriche (Christian Lequesne, Valentin Weber)

III – Entre coordination nationale et européenne

De la coordination nationale à la supervision supranationale : la Grèce face aux programmes d’ajustement économique de l’Union européenne (Filippa Chatzistavrou)
L’élaboration des positions nationales dans le cadre du semestre européen (Stéphane de la Rosa)
Une gouvernance insularisée : participation nationale et intérêts européens dans l’élaboration des normes sanitaires internationales (Louise Dangy)
La Better regulation entre coordination européenne et relations triangulaires : OCDE, États membres et Union européenne (Magdaléna Hadjiisky)

Varia

(Fabrice Andreone)

Le point sur...

Les quatre piliers du régime de Sécurité sociale des fonctionnaires et agents de l’Union européenne (Jacques Chevallier)
La « Modernisation de l’action publique » en question
Chronique
Chronique de l’administration
Chronique du secteur public économique
Notes de lecture
Notes de lecture

Revenir à la navigation

Fiche technique

Élément(s) commun(s) à tous les formats

Éditeur(s) : Ecole nationale d'administration (ENA)

Langue(s) : Français

Format papier

EAN : 3303337901581

Dimensions : 16,0 x 24,0 x 2,0 cm

Nombre de pages : 334 page(s)

Poids : 600 g

Format : Français

Revenir à la navigation