Déclaration de M. Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la culture et de la communication, sur la politique de la ville, l'urbanisme et l'architecture, Paris le 12 mars 2007.

Intervenant(s) :

Circonstance : Troisième édition de l'opération "Vivre les villes 2007 à la découverte de l'architecture et de l'urbanisme de votre ville" à Paris le 12 mars 2007

Prononcé le

Texte intégral

Mesdames, Messieurs,
Je suis très heureux de vous accueillir, à la Cité de l'architecture et du patrimoine, pour vous annoncer le lancement de « Vivre les villes 2007, à la découverte de l'architecture et de l'urbanisme de votre ville ».
J'ai tenu à associer à nouveau le ministère de la culture et de la communication aux ministères chargés du logement et de l'équipement afin que la troisième édition de cette opération que nous avons voulue désormais annuelle, soit un succès. La deuxième édition de l'an dernier a réuni 250.000 personnes, au gré de 500 manifestations organisées sur l'ensemble du territoire, dans 166 villes.
Grâce à la mobilisation enthousiaste de tous nos partenaires, l'édition 2007 est à nouveau riche de promesses, et forte déjà de plus de 500 événements programmés, de vendredi à dimanche prochains. Chaque jour, ce programme s'enrichit de nouvelles initiatives, que je vous invite à découvrir sur le site Internet spécialement conçu pour ces journées.
Vivre les villes, c'est avant tout une formidable occasion, pour chacun d'entre nous, de partir à la découverte ou à la redécouverte de ces ensembles vivants, uniques, singuliers, qui font partie de notre patrimoine commun, que les hommes ont construits au fil des siècles, de mieux en comprendre la constitution, mais aussi de mieux en saisir les évolutions, et les enjeux actuels. Pendant ces trois jours, les habitants des villes participant à l'opération vont pouvoir s'approprier pleinement leur cadre de vie, en rencontrant tous ceux qui le façonnent au quotidien : architectes, urbanistes, paysagistes, élus, chercheurs, maîtres d'ouvrage, ingénieurs et de nombreux autres responsables de la ville de demain.
Je souhaite que cette opération facilite les échanges entre les maîtres d'ouvrage, les concepteurs et les habitants, je souhaite qu'elle rapproche ceux qui vivent la ville et ceux qui la font, dans une même culture du mieux-être et du mieux-vivre, du vivre ensemble, dans une même compréhension des priorités liées à nos espaces de vie.
Notre politique de la ville et pour la ville, c'est d'abord la politique que nous menons, avec Jean-Louis Borloo, en faveur de l'égalité des chances, de la cohésion sociale, mais aussi de la culture, dont nous sommes convaincus l'un et l'autre, qu'elle a un rôle majeur à jouer en faveur de la cohésion sociale, de l'intégration républicaine, de l'amélioration du cadre de vie, de la réussite de chacun.
C'est pourquoi, j'ai mobilisé les services du Ministère de la culture, les DRAC et les établissements publics qui relèvent de mon ministère en faveur des actions qui ouvrent l'accès à la culture, renforcent la cohésion sociale, et l'adhésion aux valeurs de la République et je suis très heureux et très fier, que la culture prenne toute sa part à cet effort collectif de tous les élus, de tous les responsables, de tous les partenaires, qui contribuent à améliorer la vie dans nos villes.
La requalification urbaine, avec l'aide de l'agence nationale de rénovation urbaine, contribue à redonner du sens et à retrouver le plaisir d'être en ville, de vivre nos villes. C'est dans cet esprit que j'attache beaucoup d'importance à faire partager la compréhension et la culture de l'architecture à nos concitoyens. Les projets qui façonnent nos espaces de vie doivent être partagés avec tous les habitants, parce qu'ils sont porteurs d'avenir, parce qu'ils sont porteurs de création, d'innovation et d'enthousiasme, parce qu'ils inventent tous les jours de nouveaux modes de vivre ensemble.
Nous avons signé en juin 2006 une circulaire commune pour associer les services départementaux de l'architecture et du patrimoine dans l'objectif que l'architecture du XXe siècle qui présente un intérêt architectural soit préservée dans le cadre des opérations de rénovation urbaine.
Je souhaite que la politique en faveur de la reconnaissance de l'architecture du XXe siècle qui se traduit par la protection au titre des monuments historiques ou par l'attribution du label « Patrimoine XXe » soit confortée et mieux appropriée par nos concitoyens et par les élus. En effet, cette architecture est souvent décriée, mal connue, malmenée parfois, lors de projets de réhabilitation et ses principes constructifs innovants comme son esthétique méritent plus d'attention.
J'ai souhaité que l'accent soit mis également cette année sur la réalisation des équipements culturels qui, grâce à l'investissement conjoint de l'Etat et des collectivités territoriales, irradient les territoires comme vecteurs de partage et contribuent à l'image et la notoriété des villes.
En dehors de la Cité de l'architecture et du patrimoine qui nous accueille aujourd'hui et dont la rénovation a été confiée à Jean-François Bodin et Jean-François Lagneau, je veux citer ici quelques exemples :
- des réhabilitations et extensions récemment livrées: le château des Ducs de Bretagne de Nantes (architecte: Jean-François Bodin), le musée Fabre de Montpellier (architectes: Brochet, Lajus, Pueyo) ;
- des créations récentes: le Pavillon noir d'Aix en Provence (architecte : Rudy Ricciotti auquel j'ai remis le grand prix national de l'architecture), le Mac/Val d'Ivry (architecte: Jacques Ripault), le théâtre d'Angers ( architecte: Architecture Studio), l'Autre Canal, salle de musiques actuelles de Nancy (architectes: David Trottin / Périphériques ), le centre de création contemporaine à Tours (architecte: Philippe Chiambaretta). J'aurai le plaisir d'inaugurer ces deux derniers réalisations architecturales dans le cadre de « Vivre les villes » vendredi... en attendant le Louvre à Lens (architecte: Sanaa) et le Centre Pompidou à Metz (architecte:Shigeru Ban) !
Je tiens à souligner combien il est important que le ministère de la culture prenne toute sa part, aux côtés des autres ministères et particulièrement celui de l'Écologie, à l'effort d'intégration de la beauté et de la qualité de nos paysages dans les politiques d'environnement et de développement durable. Je pense à la nécessaire prise en compte des économies d'énergie dans la construction et la création architecturale : intégration des capteurs solaires, éco-construction, lotissement expérimental en HQE, et intégration des éoliennes dans le respect des paysages. Ces questions doivent faire l'objet d'enseignements spécifiques dans le cursus des écoles nationales supérieures d'architecture. Je souhaite que soit lancé un concours de photographies et de courts métrages sur le thème de l'enfouissement des lignes électriques et téléphoniques, en liaison avec mes homologues.
Vivre les villes est aussi l'occasion de faire découvrir les réalisations récentes des architectes qui témoignent de cette préoccupation.
Je tiens à remercier l'ensemble des acteurs qui se sont engagés dans cette opération : les collectivités territoriales, en particulier le réseau des villes et pays d'art et d'histoire ; les maisons de l'architecture ; les conseils d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (CAUE) ; les architectes conseils ; les écoles nationales supérieures d'architecture ; la Cité de l'architecture et du patrimoine que j'aurai le plaisir d'inaugurer le 20 mars et l'ensemble des services de nos ministères qui contribuent tous à la richesse et à la diversité des animations et des évènements dont vous trouverez la liste dans votre dossier de presse.
Je suis convaincu que la sensibilisation de nos concitoyens à la qualité de leur cadre de vie doit commencer très tôt, et je me réjouis en ce sens qu'une journée complète, le vendredi 16 mars, soit spécifiquement consacrée aux jeunes. Je souhaite que ces animations soient le point de départ de nouvelles actions développées dans le cadre de l'éducation artistique et culturelle, relancée avec le ministère de l'éducation nationale comme en témoigne la convention que j'ai signée en décembre 2006 avec le Ministre de l'Education nationale et le Président de l'Ordre national des architectes pour que soient menées des actions dans le domaine de l'architecture avec des collèges « ambition réussite ».
Je vous annonce que la direction de l'architecture et du patrimoine du Ministère de la culture et de la communication publiera en juin 2007 les "Repères pédagogiques en architecture pour le jeune public", un ouvrage destiné à construire la culture architecturale de nos jeunes concitoyens qui sera diffusé très largement auprès des enseignants et des intervenants culturels.
L'opération « Vivre les villes » est aussi l'occasion de célébrer l'ensemble des métiers chargés de concevoir nos espaces de vie. J'ai proclamé la 3ème session des Nouveaux albums des jeunes architectes et la 1ère session des jeunes paysagistes qui font l'objet d'une promotion par la diffusion de catalogues et d'une exposition réalisée par la Cité de l'architecture et du patrimoine et qui circule dans toute la France. Elle sera présentée dans le cadre de « Vivre les villes » dans la nouvelle maison de l'architecture de Lille.
Enfin, les journées de samedi et dimanche prochains seront dédiées à un public familial, qui pourra apprécier les nombreuses visites, ballades, animations ludiques, parcours guidés, à pied, à vélo, conférences et expositions au menu de ce grand rendez-vous.
Je vous invite à découvrir les animations proposées dans le hall du ministère aux Bons-Enfants, 182 rue Saint-Honoré, qui accueille la plupart des services centraux du Ministère de la culture et de la communication. Plusieurs films de la collection « Architecture » d'Arte, soutenus par mon ministère seront projetés pendant la manifestation et différentes publications relatives à l'architecture éditées avec le concours du ministère pourront être consultées.
Vivre les villes 2007 bénéficie de l'appui et du soutien de grands partenaires nationaux, conscients de l'importance de la manifestation pour nos concitoyens, que je veux également remercier pour leur engagement : l'ensemble du réseau de Radio-France, tout d'abord, qui accompagne l'opération de plusieurs émissions sur les radios nationales et régionales ; le Groupe Le Moniteur qui montre très régulièrement dans ses publications la richesse des réalisations exemplaires faites en France ; les groupes Geoxia et Velux qui témoignent ainsi de la mobilisation de partenaires privés aux cotés de nos trois ministères.
En vous invitant à créer votre propre itinéraire dans ce programme copieux, je vous souhaite à tous de très belles découvertes et une excellente édition 2007 pour mieux vivre nos villes.
Je vous remercie.
Source http://www.culture.gouv.fr, le 19 mars 2007