Déclaration de Mme Christine Boutin, ministre du logement, sur sa conception de l'habitat, Paris le 4 mai 2009.

Texte intégral

Mesdames et Messieurs les Présidents,
Mesdames et Messieurs les Directeurs,
Mesdames, Messieurs,
Vous êtes venus nombreux aujourd'hui pour cette réunion de lancement du programme Logement Design pour tous. Je tiens à vous en remercier. Votre présence marque l'intérêt de tous les acteurs du logement, qu'ils soient de la sphère publique, privée ou associative, pour cette question.
Il est inutile de faire un long développement sur les changements qui marquent notre société. Elle connaît d'importantes évolutions, voire même des bouleversements, que nous vivons au quotidien. Je pense en particulier au vieillissement de la population, aux mutations des structures familiales, à la fragilité de certaines populations, à l'allongement de la durée des études, aux perméabilités entre les sphères privées et professionnelles.
D'importants changements dans les modes de vie sont également à l'oeuvre, notamment avec le développement du numérique ainsi qu'avec la prise en compte du développement durable. Ils s'accompagnent de nouveaux besoins, exprimés ou non, et de nouveaux usages.
Le logement demeure la première cellule de vie, un lieu de sécurité et d'épanouissement. Pour répondre aux défis de notre société, nous devons repenser la conception des logements. Cela s'impose à nous tous.
Bien sûr, certaines avancées existent. Pour répondre à tel ou tel enjeu, des solutions techniques sont proposées, souvent ensuite appuyées par des normes techniques. Je peux citer par exemple les textes sur le handicap, le déploiement des réseaux de fibre optique ou la sécurité incendie. Cette accumulation atteint sans doute aujourd'hui ses limites. Les maîtres d'ouvrage sont confrontés à une complexité normative croissante et coûteuse sans que les ménages y trouvent toujours une réelle amélioration de la qualité des logements.
Comme Ministre du logement, je souhaite que nous puissions réfléchir sur nos manières de répondre aux attentes de nos concitoyens afin de proposer des réponses cohérentes et adaptées. Aussi, mettre l'Homme au coeur de la démarche de conception de l'habitat est désormais incontournable, tant pour rénover que construire un logement.
Il faut donc engager une démarche de design des logements. N'oublions pas que le mot design allie à l'origine les mots de « dessin » et « dessein » et poursuit un but : faciliter les rapports entre l'homme et son cadre de vie, son écologie, qui est au sens premier dans Platon d'entourer les Hommes de beau.
L'enjeu est de taille et il concerne la société toute entière. Dans cette approche, chaque personne doit être prise en compte avec ses différences, dans ses fragilités et dans ses forces, pour compenser les premières et valoriser les secondes. Ainsi, au-delà de l'égalité des droits des personnes, on doit tendre vers l'égalité dans les faits, dans la vie quotidienne. C'est un enjeu pour notre République.
Bien sûr, le domaine de la construction a ses contraintes, en premier lieu parce qu'un logement est fait de briques, de béton ou de bois, parce qu'il est ancré dans la terre, qu'il existe pour longtemps et qu'il verra passer de nombreuses personnes. Alors, comment concrètement répondre au mieux à ces multiples situations ? Quelles incidences les nouvelles configurations familiales peuvent-elles avoir sur l'espace de vie du logement comme le confort, l'agencement des pièces et des différentes fonctions, l'équipement, l'ergonomie, l'évolutivité et l'adaptabilité ?
Par ailleurs, comment faire en sorte que nous répondions aux attentes de tous ? Comment rendre les logements adaptés et / ou adaptables ? Comment construire un environnement qui permette à toute personne de s'y trouver bien, donc en particulier qui permette à une personne qui présente un handicap de vraiment partager l'espace avec tous ? Surtout, comment valoriser les adaptations faites pour les personnes qui présentent un handicap pour améliorer la qualité d'usage pour tous ?
Aussi, je souhaite que nous saisissions les opportunités offertes par les technologies du numérique pour répondre aux besoins des populations en intégrant dans le logement les réseaux numériques et les objets communicants sans occulter les questions de protection de la vie privée. J'aimerais en particulier que soient examinées les possibilités d'économies engendrées par l'usage des technologies numérique pour permettre l'accès des populations à revenus modestes ou fragiles à de nouveaux services.
C'est à ces questions, entre autres, que devra répondre le programme de recherche et d'expérimentation Logement design pour tous que je lance aujourd'hui.
Les professionnels peuvent oeuvrer ensemble pour intégrer dans les logements qu'ils construisent les besoins de l'homme d'aujourd'hui et de demain. C'est l'ambition du Logement design pour tous.
La mobilisation de l'ensemble des professionnels est nécessaire : les maîtres d'ouvrage, les architectes, les concepteurs et designers, les industriels, les universitaires, les élus, etc ... Il ne faudra pas oublier les usagers qui doivent être au coeur des réflexions et qu'il faudra toujours très concrètement associer.
L'objectif du programme est donc triple :
1. Tout d'abord, il s'agit d'explorer de nouvelles pistes pour une conception renouvelée des logements à coût et qualité maîtrisés,
2. Ensuite, il faut susciter l'émergence de projets ambitieux,
3. Finalement, il conviendra de tester des solutions innovantes, de les réaliser, afin de répondre aux besoins de l'ensemble de nos concitoyens, y compris les plus modestes.
Un site internet doit être mis en place pour faciliter les échanges, favoriser le débat et suivre les avancées du programme.
Pour cette réunion de travail, M. Jean-Marc MICHEL, le Directeur général de l'aménagement, du logement et de la nature va introduire les échanges. Le projet sera ensuite présenté par le PUCA, le plan urbanisme, construction, architecture, par Pascal LEMONNIER et Virginie THOMAS.
J'en profite pour souligner la grande qualité du travail qui a été fournie pour préparer le dossier qui vous a été remis.
Après ces présentations, je souhaite que nous puissions débattre librement des questions que vous vous posez sur le programme Logement design pour tous, et peut-être revenir plus précisément sur le contenu des ateliers qui seront mis en place.
J'insiste vraiment sur cette nécessité de mettre l'Homme au coeur de la conception du logement. Ce doit être notre ligne directrice. Maintenant, je suis à votre écoute, attentive à vos propositions.
Source http://www.logement.gouv.fr, le 5 mai 2009