Interview de M. Christophe Béchu, ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, sur l'urgence climatique et les collectivités locales, le 22 novembre 2022.

Intervenant(s) :

  • Christophe Béchu - ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires

Circonstance : Salon des maires et des collectivités locales

Prononcé le

Texte intégral

 

POURQUOI LE SALON DES MAIRES ET DES COLLECTIVITÉS LOCALES EST-IL UN RENDEZ-VOUS IMPORTANT ?

Le Salon des maires et des collectivités locales est un moment incontournable pour les élus locaux et pour tous les acteurs et partenaires qui interagissent avec les collectivités, et donc pour l’État. C’est l’occasion pour les collectivités de montrer ce qu’elles font, de partager les initiatives qu’elles déploient sur leurs territoires, et aussi de trouver des solutions à leurs problématiques. Pour nous, c’est la possibilité d’échanger avec une très grande diversité d’élus, venus de communes rurales comme de grandes métropoles, en attente d’aides et d’accompagnements adaptés à leurs spécificités. Sur le Salon, on vous apporte des solutions et on prend vos solutions.

POURQUOI LE MINISTÈRE Y EST-IL PRÉSENT ?

C’est la première fois que nous serons présents au nom de ce grand ministère qui réunit la transition écologique et la cohésion des territoires et c’est en soi déjà tout un symbole.

Face à l’urgence climatique, la France s’est engagée fortement pour atteindre une baisse de 55 % d’émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport aux années 1990. Pour tenir ces engagements ambitieux, l’État aura besoin du concours des collectivités locales et nous serons présents pour leur apporter des solutions.

Aux côtés des citoyens, les élus locaux sont en première ligne face aux aléas climatiques. Les collectivités locales sont aussi, du fait de leur patrimoine et de leurs compétences, les premières à investir pour le climat, à mettre en place des stratégies et des plans d’actions, à mobiliser les acteurs
du territoire ou encore à imaginer des solutions innovantes. L’État souhaite s’appuyer sur cette dynamique. Ainsi, si les grandes priorités sont fixées et les moyens mobilisés au niveau national, c’est bien à l’échelon local, au bloc communal, de mettre en oeuvre les actions pertinentes. L’accélération, indispensable, de nos politiques de décarbonation et d’adaptation au changement climatique doit s’appuyer sur les maires, qui tous les jours mesurent les effets des actions sur le quotidien des Français.

Cette proximité est le gage de l’efficacité.

Il nous faut alors unir les énergies et faire converger les actions aux échelles nationale et locale. Plus que jamais, l’État souhaite accompagner les collectivités locales sur ce terrain et les doter des outils et des moyens nécessaires.

POURQUOI UN VILLAGE AVEC NOS PARTENAIRES ?

Cette année, notre présence au Salon des maires et des collectivités locales s’adapte à la nouvelle organisation ministérielle. Notre stand devient Le village de l’Ecologie, de l’Energie et des Territoires.

Il regroupe nos principaux opérateurs : l’Agence de la transition écologique - Ademe, les Agences de l’eau, l’Agence nationale de l’habitat, l’Agence nationale de la cohésion des territoires, le Bureau de recherches géologiques et minières, le Centre de ressources scientifiques et techniques dit Cerema, le Commissariat général au développement durable, l’Institut national de l’information géographique et forestière, la Direction générale des collectivités locales, Météo France, l’Office français de la biodiversité, Voies navigables de France.

Sur le Village, les opérateurs pourront échanger avec les acteurs locaux et les informer sur tous les programmes, solutions, aides, incitations que le ministère met à leur disposition pour accélérer la transition dans leurs territoires.

La présence du ministère et de ses opérateurs sur le Village de l’Ecologie, de l’Energie et des Territoires du Salon des maires répond à notre volonté d’écouter les élus et de leur fournir les solutions, l’expertise et l’ingénierie dont ils ont besoin.


Source https://www.ecologie.gouv.fr, le 24 novembre 2022

Thématiques :