Grand débat national : les premiers enseignements

Un premier bilan du Grand débat national a été présenté le 8 avril 2019 en présence des cinq garants et du Premier ministre. En parallèle, la synthèse des contributions recueillies est publiée sur le site du débat.

Temps de lecture  3 minutes

Grand Débat National

Près de 2 millions de contributions

Le Grand débat a été lancé le 15 janvier 2019. Des réunions locales ont été conduites jusqu’au 15 mars, l’espace de contribution en ligne a été ouvert jusqu’au 18 mars et des conférences citoyennes se sont tenues en mars. En parallèle, des cahiers citoyens ont été mis à disposition dans les mairies.

La plateforme en ligne a recueilli 1,9 million de contributions. 10 134 réunions locales ont été organisées, 16 337 communes ont ouvert des cahiers citoyens, 27 374 courriers ou courriels ont été reçus. Au total, 720 000 idées ont été exprimées.

Les thèmes du débat

Quatre grands thèmes avaient été proposés :

  • la transition écologique. 62% des participants estiment que leur vie quotidienne est touchée par le réchauffement climatique et 86% pensent qu’ils peuvent contribuer à protéger l’environnement. Les propositions sont nombreuses : consommation durable, interdiction des pesticides, mobilités douces, nouveau modèle énergétique, manger local, circuits courts, etc.
  • la fiscalité. Les impôts et taxes sont considérés comme trop élevés, et l’effort fiscal mal réparti. Parmi les propositions : réduire la pression fiscale (baisse en priorité de la TVA et de l’impôt sur le revenu) et mieux contrôler la dépense publique, réduire le train de vie de l’État, taxer les multinationales.
  • L’organisation de l’État et des collectivités publiques. La commune est l’échelon plébiscité et une relance de la décentralisation au profit des communes est proposée. En revanche, la haute fonction publique et la formation de l’ENA sont contestées. Il y a un consensus fort sur le maintien des services publics en milieu rural et une demande de renfort de l’accès au service public.
  • le débat démocratique et la citoyenneté. Les contributions dénoncent les "privilèges" des élus et un lien de confiance brisé entre les élus et les citoyens. Les propositions concernent : la moralisation de la vie publique, les indemnités des élus, les assemblées (suppression du Sénat et du Conseil économique, social et environnemental), une démocratie plus participative.

L’analyse des contributions a permis de dégager quatre thèmes supplémentaires. Pour la plupart des thèmes, des propositions font consensus :

  • l’économie et l’emploi (propositions consensuelles : renationaliser les services essentiels, réduire la disparité des salaires en entreprise) ;
  • l’éducation et la formation (développer l’apprentissage et l’alternance, valoriser les métiers manuels) ;
  • le pouvoir d’achat (pas de proposition consensuelle) ;
  • la santé, la solidarité et l’intégration (trouver une solution pour les sans abri, légaliser l’euthanasie, lutte contre la fraude sociale).

Le Gouvernement présente ces premiers enseignements à l’Assemblée nationale le 9 avril et au Sénat le 10. La déclaration du Gouvernement sera suivie d’un débat.