Les chiffres clés du logement social en 2018

Au 1er janvier 2019, la France a franchi la barre des 5 millions de logements locatifs sociaux. Selon le ministère de la transition écologique, les logements vacants représentent 2,9% du parc total, avec de fortes disparités selon les régions. 

Temps de lecture  3 minutes

Vieil immeuble locatif social.
La demande de logements sociaux reste importante, comme en témoigne le faible taux de logements vacants. © Jonathan Stutz - stock.adobe.com

Le Commissariat général au développement durable (CGDD) a publié les derniers chiffres du logement social en France. Au 1er janvier 2019, le parc locatif social compte 5 089 800 logements, soit une hausse de 1,7%. Cela représente 86 300 logements sociaux supplémentaires. 

Cette augmentation du parc social est due à la mise en service de 80 400 nouveaux logements, mais aussi à l’intégration de logements plus anciens, notamment étudiants, qui n'étaient pas répertoriés. En parallèle, 11 300 logements ont été démolis, 10 800 ont été vendus et 700 ont changé d’usage au cours de l'année 2018.

Au total, 4 809 500 logements sociaux sont présents sur le marché de la location, qu'ils soient loués ou vacants. Les autres logements sont soit gérés par des associations, soit occupés sans contrepartie financière comme les loges de gardiens d'immeuble, soit en attente de travaux, de vente ou de démolition.

De fortes disparités selon les régions

Les nouveaux logements mis en service se concentrent principalement dans trois régions : l'Île-de-France (23%), l'Auvergne-Rhône-Alpes (15%) et l'Occitanie (10%). Les logements mis en service au cours de l'année 2018 sont majoritairement neufs (88%), mais peuvent être également des logements existants acquis dans le parc privé.

La demande de logements sociaux reste importante, comme en témoigne le taux de logements vacants en légère baisse (2,9% contre 3% un an plus tôt). Là aussi, le taux est très variable selon les territoires. Il dépasse les 5% en Guyane, en Guadeloupe et en Bourgogne Franche-Comté, alors qu’il est inférieur à 2% dans les Hauts-de-France et La Réunion. 

Le loyer moyen augmente de 1,4% en 2018

Au 1er janvier 2019, les loyers ont augmenté de 1,4% par rapport à l'année passée, atteignant les 5,83 euros par m².  Un quart des loyers sont inférieurs à 4,94 euros par m2 et près d’un quart sont supérieurs à 6,65 euros par m2.

Les loyers les plus élevés sont en Île-de-France (6,84 euros par m2), Provence-Alpes-Côte d’Azur (5,83 euros), ainsi que dans la plupart des départements et régions d'outre-mer, notamment, en Guadeloupe et en Guyane, où le loyer moyen dépasse les 6 euros par m2.

Les logements de trois ou quatre pièces représentent les deux tiers du parc locatif social (66%) et les deux pièces en représentent 19%. Les studios et les logements de cinq pièces et plus sont minoritaires (respectivement 7% et 8%).