Covid-19 : 23 départements en surveillance renforcée

Face à la dégradation de l'épidémie de Covid-19 du fait notamment de la propagation du variant anglais, le Premier ministre Jean Castex avait placé 20 départements en surveillance renforcée le 25 février 2021. Toutefois, en raison de la progression de l'épidémie sur certains territoires, trois nouveaux départements passent aussi sous surveillance.

Des mesures de freinage pourraient être prises sur ces territoires si nécessaire. © Javier Martín Ruiz - stock.adobe.com

L'Aisne, les Hautes-Alpes et l'Aube sont les trois nouveaux départements qui sont placés en surveillance renforcée.

C'est ce qu'a déclaré en particulier le Premier ministre lors de sa conférence de presse du jeudi 4 mars 2021 devant la situation épidémiologique et hospitalière de ces territoires.

Pour rappel, les départements en surveillance renforcée cumulent plusieurs indicateurs défavorables :

  • un niveau d'incidence élevé (autour ou supérieur à 250 cas pour 100 000 habitants) ;
  • une part du variant supérieur à 50% ;
  • une pression hospitalière importante ;
  • une circulation virale accélérée.

23 départements en surveillance renforcée

Les 23 départements désormais concernés sont :

  • tous les départements de l'Île-de-France ;
  • l'Eure-et-Loir ;
  • l'Oise, la Somme, l'Aisne le Pas-de-Calais et le Nord ;
  • l'Aube, la Moselle et la Meurthe-et-Moselle ;
  • le Rhône et la Drôme ;
  • les Bouches-du-Rhône, le Var, les Alpes-Maritimes et les Hautes-Alpes.

Les mesures de confinement qui sont déjà en place sur Dunkerque et dans les Alpes-Maritimes sont étendues à l'ensemble du département du Pas-de-Calais dès ce week-end.

Par ailleurs, pour l'ensemble des départements sous surveillance qui ne sont pas confinés :

  • les grands centres commerciaux de plus de 10 000 mètres carrés seront fermés ;
  • le port du masque sera obligatoire dans toutes les zones urbaines de ces territoires ;
  • les préfets pourront interdire ou réglementer l'accès à certains sites très fréquentés les samedis ou les dimanches.

Enfin, le Premier ministre a "invité" les habitants de ces départements à ne pas quitter leur département ou leur région.

Des confinements partiels déjà en place

Sur le littoral des Alpes-Maritimes mais aussi à Dunkerque, des confinements partiels sont en place les week-ends :

  • du vendredi 26 février, 18 heures, au lundi 1er mars, 6 heures ;
  • et du vendredi 5 mars, 18 heures, au lundi 8 mars, 6 heures.

Pour Mayotte, un confinement total est toujours en vigueur.