Relocalisations industrielles : 58 nouveaux projets soutenus par l'État

La crise sanitaire a souligné la dépendance et la vulnérabilité du secteur industriel en France. Mais quelles productions faut-il relocaliser ? Les secteurs à haute valeur ajoutée (pharmacie, agroalimentaire, intransindustriels, semi-conducteurs) sont considérés comme stratégiques.

Culture de micro-algues dans une serre.
Depuis les débuts du plan France Relance (septembre 2020), 624 projets de relocalisation ont été lancés dans le cadre de deux dispositifs nationaux : les appels à projets "Relocalisation" et "Territoires d'industrie". © ajcespedes - stock.adobe.com

Le colloque dédié aux enjeux de la relocalisation organisé par le ministère de l’économie, des finances et de la relance le 26 octobre 2021 a remis à l'ordre du jour une priorité économique affichée depuis 2017. Le gouvernement a dévoilé une nouvelle liste de 58 projets lauréats soutenus par le plan France Relance. Il s'agit de la cinquième vague de lauréats sélectionnés par la voie d'appels à projets.

Ces nouvelles labellisations portent le total de projets rendus possibles à 624 depuis les débuts du plan France Relance, en septembre 2020. Une partie d’entre eux sont financés via le Programme d’investissement d’avenir (PIA)

Ces 624 projets de relocalisation ont été lancés dans le cadre de deux dispositifs nationaux : les appels à projets "Relocalisation" et "Territoires d'industrie".

Relocalisation dans les secteurs critiques

L'appel à projets national du plan France Relance cible les secteurs critiques de l'industrie. L’annonce de 58 nouveaux lauréats porte le nombre total de projets à 407 depuis le lancement de l’appel à projets le 31 août 2020. Ces projets représentent 2,7 milliards d’euros d’investissements industriels, dont 729 millions d’euros de soutien de l’État.

Les 407 projets retenus à ce jour concernent :

  • la santé : 114 projets lauréats, soutenus à hauteur de 147,6 millions d’euros pour 512,7 millions d’euros d’investissements productifs ;
  • l'agroalimentaire : 79 projets lauréats, soutenus à hauteur de 100,7 millions d’euros pour 488,3 millions d’euros d’investissements productifs ;
  • l'électronique : 95 projets lauréats, soutenus à hauteur de 128,2 millions d’euros pour 413,2 millions d’euros d’investissements productifs ;
  • les intrants essentiels à l’industrie (chimie, matériaux, matières premières, etc.) : 96 projets lauréats, soutenus à hauteur de 256,1 millions d’euros pour 997,6 millions d’euros d’investissements productifs ;
  • les télécommunications-5G : 23 projets lauréats, soutenus à hauteur de 96,5 millions d’euros pour 289,5 millions d’euros d’investissements productifs.

Parmi ces projets, les 58 nouveaux lauréats totalisent plus de 323 millions d’euros d’investissements industriels, soutenus à hauteur de près de 98 millions d’euros par l’État.

"Territoires d’industrie"

L'appel à projets "Territoires d'industrie" est piloté au niveau territorial par les préfets et les régions. Animé dans le cadre du programme "Territoires d’industrie" lancé en novembre 2018, l’appel à projets est doté de 850 millions d’euros dans le cadre de France Relance.

Il est destiné au soutien des investissements industriels susceptibles d’avoir un impact sociétal et économique fort. Il porte en particulier sur 217 projets de relocalisation industrielle, pour un montant d'un milliard d’euros d’investissements industriels, dont 104 millions d’euros d’aides de l’État.

L'appel à projets se fixe pour objectif la création de près de 6 000 emplois industriels et le maintien de 25 600 postes.