Disponible en ligne au format :

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Au titre du suivi des réformes, une mission d’inspection générale, conjointe à l'Inspection générale de l'éducation nationale et à l'inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche, a été chargée d’évaluer le déploiement de la mesure "Devoirs faits", laquelle répond au constat qu’"une part importante des inégalités scolaires se joue en dehors de la salle de classe". Elle a eu pour objectif d’étudier les modalités concrètes de mise en œuvre de la mesure dans les établissements afin d’apprécier l’appropriation par les équipes des enjeux de cette mesure, les modalités concrètes de sa mise en place, et les effets sur les pratiques des enseignants, sur les comportements des élèves et sur l’adhésion des parents.

Revenir à la navigation

Sommaire

Synthèse 

Introduction 

1. Les modes de pilotage de la mesure dans les établissements scolaires 

1.1. Une dynamique pédagogique associée à la mesure, qui reste à construire et qui est dépendante du type de portage du dossier 

1.2. Des objectifs extrêmement divers selon les établissements, parfois ambitieux au regard de la réalité

1.3. Le coordonnateur comme maître d’oeuvre du dispositif 

1.4. Des indicateurs de suivi majoritairement quantitatifs 

1.5. Une continuité entre la mesure et les dispositifs d’aide aux devoirs mais une articulation quasi inexistante avec les autres dispositifs 

1.6. Des moyens financiers globalement suffisants mais une pénurie de moyens humains et matériels 

2. Les modalités d’organisation de la mesure au sein des établissements 

2.1. Un positionnement de la mesure dans les emplois du temps très dépendant du contexte 

2.2. Du « volontariat libre » au « volontariat accompagné » voire à une participation « imposée » à certains élèves

2.3. Des groupes mixant les niveaux de classe ou de niveau homogène et de tailles très différentes 

2.4. Des temps d’échange institués ou informels entre les intervenants et les enseignants


2.5. Des outils de liaison encore peu développés 

2.6. Une communication avec les parents très inégale selon les établissements et les contextes 

3. Les séances « Devoirs faits » 

3.1. Des séances regroupant des élèves aux profils variés 

3.2. Un sentiment de satisfaction des différents acteurs concernant les séances « Devoirs faits » 

3.3. Divers formats de séances « Devoirs faits » 
3.3.1. Des séances essentiellement centrées sur l’aide à la réalisation des devoirs 
3.3.2. Des séances thématiques regroupant les élèves selon leurs besoins 

3.4. Des interventions visant à la fois des apports méthodologiques et disciplinaires 

3.5. Des difficultés pour dépasser les demandes immédiates des élèves 

4. Les impacts de la mesure sur les équipes enseignantes 

4.1. La séance « Devoirs faits » : un observatoire de la difficulté scolaire


4.2. « Donner des devoirs » : un geste professionnel à interroger 

4.3. Des dynamiques de réflexion collective plus ou moins importantes au sein des établissements 
4.3.1. La mesure est appréhendée dans sa dimension organisationnelle 
4.3.2. Un groupe réduit d’enseignants s’engage dans des réflexions d’ordre pédagogique concernant les devoirs 
4.3.3. Les pratiques de devoirs s’inscrivent dans des décisions collectives 
4.3.4. La mesure est redéfinie pour répondre à des priorités du projet d’établissement 

5. Recommandations

5.1. Inscrire la mesure dans la politique de l’établissement 

5.2. Répondre à la diversité des besoins des élèves 

5.3. Définir des indicateurs pour objectiver les effets sur les élèves 

5.4. Associer les parents

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 31 pages

Édité par : Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse : Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation

Revenir à la navigation