Faire de la France une économie de rupture technologique

Date de remise :

Auteur(s) : Benoît Potier

Auteur(s) moral(aux) : Ministère de l'Économie et des Finances - Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Le ministre de l’économie et des finances conjointement à la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ont confié la mission à un collège d’experts, constitué de chercheurs, d’industriels, de représentants de la société civile et d’économistes, de mettre en place une veille sur les marchés émergents à forte intensité technologique et de sélectionner ceux sur lesquels la France peut se positionner en leader. A l’issue de ses travaux le collège d’experts a identifié 22 marchés clés, dont 10 prioritaires (dont par exemple l'alimentation durable pour la santé, l'hydrogène, les technologies quantiques ou la santé digitale).

Revenir à la navigation

Sommaire

1. LA PRIORISATION DE MARCHES EMERGENTS A FORT CONTENU TECHNOLOGIQUE VISE TROIS OBJECTIFS : REPONDRE AUX DEFIS SOCIETAUX, RENFORCER NOTRE INDUSTRIE, MAINTENIR NOTRE LEADERSHIP ET SOUVERAINETE TECHNOLOGIQUE 

1.1. Un premier constat : les performances de la France en matière de production industrielle et de R&D sont en demi-teinte 
1.2. Un deuxième constat : les principaux pays industriels interviennent massivement et de façon ciblée sur des industries et technologies stratégiques 
1.3. Ce double constat fait ressortir le besoin de focaliser une partie des initiatives publiques sur un nombre restreint de marchés émergents répondant à des défis sociétaux 
1.4. Notre démarche résulte de ce changement de paradigme 

2. UNE POLITIQUE D’INNOVATION PLUS CIBLEE VA DE PAIR AVEC UN RENFORCEMENT DES ACTIONS TRANSVERSALES BENEFICIANT A L’ENSEMBLE DU TISSU INDUSTRIEL

2.1. Favoriser la compétitivité hors-coût par le soutien au déploiement des technologies diffusantes dans le tissu d’entreprises industrielles 
2.2. Accélérer la croissance des entreprises innovantes 

3. IN FINE, L’OBJECTIF DOIT ETRE DE DECLOISONNER LES DIFFERENTES INITIATIVES PUBLIQUES POUR ATTEINDRE UNE MASSE CRITIQUE 

3.1. Les revues stratégiques inter-ministérielles doivent être replacées au coeur du processus décisionnel de la politique de soutien à l’innovation et l’industrie 
3.2. Via une structure ou des fonctions opérationnelles 

4. MARCHES EMERGENTS SUR LESQUELS LA FRANCE EST EN CAPACITE DE SE POSITIONNER EN LEADER ET NECESSITANT UNE CONCENTRATION DES MOYENS 

4.1. Répondre au défi d’une alimentation saine et durable (« souveraineté alimentaire ») 
4.1.1. L’agriculture de précision et les agro-équipements   
4.1.2. L’alimentation durable pour la santé   
4.1.3. Le biocontrôle animal et végétal

4.2. Santé et bien-être   
4.2.1. La santé digitale   
4.2.2. Les biothérapies et bioproduction de thérapies innovantes  

4.3. Répondre au défi de la protection de l’environnement et de la transition énergétique 
4.3.1. L’hydrogène pour les systèmes énergétiques  
4.3.2. La décarbonation de l’industrie   
4.3.3. Nouvelle génération durable de matériaux composites « haute performance » 

4.4. Répondre au défi de la souveraineté dans le numérique   
4.4.1. Les technologies du quantique   
4.4.2. La cyber-sécurité

5. MARCHES EMERGENTS NECESSITANT UN SOUTIEN PUBLIC ET POUVANT JUSTIFIER ULTERIEUREMENT D’UNE STRATEGIE D’ACCELERATION   

5.1. Les carburants durables   
5.2. Les infrastructures de stockage et de traitement de données 
5.3. L’éolien en mer  
5.4. Le photovoltaïque   
5.5. Le bâtiment innovant  
5.6. Le recyclage des matériaux de construction   
5.7. Le recyclage et revalorisation des déchets   
5.8. Produits biosourcés 
5.9. L’e-learning et les ed-tech   
5.10. . La fabrication additive   
5.11. . Les batteries pour véhicules électriques  
5.12. . La microélectronique hardware et software pour l’IA embarqué   

ANNEXE I : LETTRE DE MISSION 
ANNEXE II : COMPOSITION DU COLLEGE D’EXPERTS 
ANNEXE III : LISTE DES ORGANISMES CONSULTES 
ANNEXE IV : POLITIQUES INDUSTRIELLES : ELEMENTS DE BENCHMARK INTERNATIONAUX 
ANNEXE V : COMPETITIVITE DE L’INDUSTRIE FRANCAISE

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 116 pages

Édité par : Ministère de l'économie et des finances : Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation

Revenir à la navigation