Organisation d'un service d'autopsie des animaux dans l'Yonne

Auteur(s) moral(aux) : Conseil général de l'Alimentation, de l'Agriculture et des Espaces ruraux

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Le CGAAER a été chargé d'une mission sur l'organisation d'un service d'autopsie des animaux en France à partir du 1er septembre 2020, date de la vente du site de Champignelles dans l'Yonne par l'École nationale vétérinaire d'Alfort. Désormais éleveurs et vétérinaires de l'Yonne doivent mobiliser les services d'autopsies disponibles sur tout le territoire national, et communs à tous les élevages français : les autopsies à la ferme, en laboratoire ou à l'équarrissage. Le rapport revient sur les conséquences de cette fermeture.

Revenir à la navigation

Sommaire

RESUME

1. LES ELEVEURS ET LES VETERINAIRES DE L’YONNE VONT ETRE CONFRONTES A UNE NOUVELLE SITUATION EN MATIERE D’AUTOPSIES

1.1 En vendant son site de Champignelles, l’ENVA va mettre fin à 45 ans d’une histoire spécifique commune avec l’Yonne
1.2 L’activité d’autopsie à Champignelles est un outil de l’animation du territoire rural de cette partie de l’Yonne et des zones géographiques limitrophes
1.3 Des arguments sont avancés par les acteurs locaux en faveur du maintien de l’activité d’autopsie après la cession du site
1.4 Mais d’autres possibilités d’autopsie sont déjà possibles et mises en oeuvre

2. LA FERMETURE DU SERVICE D’AUTOPSIE DE CHAMPIGNELLES NE LAISSE PAS LES ELEVEURS SANS RECOURS AUX AUTOPSIES

2.1 Une offre diversifiée de possibilités d’autopsies existe en France
2.1.1. En ce qui concerne les autopsies en ferme
2.1.2. En ce qui concerne les autopsies réalisées dans les laboratoires agréés
2.1.3. En ce qui concerne les autopsies en équarrissage
2.1.4. En ce qui concerne les autopsies dans les écoles vétérinaires
2.2 Mais cette offre est peu coordonnée et peu valorisée

3. LA CREATION ET LE MAINTIEN DE SALLES D’AUTOPSIES DOIVENT S’INSCRIRE DANS UNE REFLEXION ELARGIE

3.1 C’est au niveau régional que doit s’apprécier le besoin en salles d’autopsie
3.2 En même temps, les compétences des collectivités territoriales relatives aux missions sanitaires d’intérêt local doivent être précisées et l’Etat doit définir sa commande nationale d’autopsies et d’analyses.
3.3 Des améliorations de la qualité des autopsies et de leur valorisation collective sont déjà possibles


CONCLUSION
ANNEXES

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 37 pages

Édité par : Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

Revenir à la navigation