Rapport annuel 2018 de l'Autorité de la qualité de service dans les transports

Rapport annuel 2018 de l'Autorité de la qualité de service dans les transports Rapport 2018 de l'Autorité de la qualité de service dans les transports Autorité de la Qualité de Service dans les Transports pdf Gratuit - 2.33 Mo (nouvelle fenêtre) Trafic de transport Transport aerien Transport de voyageurs Transport de marchandises Transport Transport maritime Ligne ferroviaire Transport interurbain Politique des transports Transport en commun

Créée en 2012 au sein du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), l’Autorité de la qualité de service dans les transports (AQST) a vocation à observer, à analyser, à susciter le débat, à formuler des propositions et non à sanctionner. Le rapport annuel 2018 présente les missions de l’AQST, l’analyse des données des transports du quotidien (trains express régionaux, Transiliens et RER), les transports longues distances (aérien, TGV, Intercités).

LES MISSIONS DE L’AQST

PRÉSENTATION DE L'AQST

L’AQST, AU CŒUR D’UN RÉSEAU D’ACTEURS DU TRANSPORT

LES TRANSPORTS DU QUOTIDIEN

LES TRAINS EXPRESS RÉGIONAUX
ANALYSE DES CAUSES DE PERTURBATIONS
LES TRANSILIENS ET LES RER
ENQUÊTE SUR LA QUALITÉ DE SERVICE DANS LES TRANSPORTS COLLECTIFS URBAINS

LES TRANSPORTS LONGUE DISTANCE

LES TRANSPORTS AÉRIENS
L’ANALYSE DES DONNEES
AÉRIEN ET FERROVIAIRE 
LES TGV 
DES SERVICES AUTOCARS EN « SERVICES LIBREMENT ORGANISÉS »
ENQUÊTE SUR LA QUALITÉ DANS LES TRANSPORTS INTERURBAINS

UNE MEILLEURE QUALITÉ DE SERVICE DANS LES TRANSPORTS COLLECTIFS URBAINS EN ALLEMAGNE

ANNEXES

Rapport d'activité 48 Autorité de la qualité de service dans les transports 204000067

Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières - rapport annuel : marché du transport par autocar et gares routières - Exercice 2016

Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières - rapport annuel : marché du transport par autocar et gares routières - Exercice 2016 marché du transport par autocar et gares routières - Exercice 2016 Autorité de Régulation des Activités ferroviaires et routières pdf Gratuit - 13.99 Mo (nouvelle fenêtre) Autocar Transport de voyageurs Transport routier Transport interurbain Reseau de transport Gare Politique des transports Transport ferroviaire Transport routier Transport ferroviaire

La loi n° 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques a libéralisé le transport régulier de voyageurs par autocar, en instaurant toutefois un encadrement particulier pour les liaisons de moins de 100 kilomètres. Ce deuxième rapport porte sur une année complète, du 1er janvier au 31 décembre 2016. Il permet donc de compléter les éléments présentés précédemment avec les données du second semestre 2016 mais également de présenter de nouvelles analyses, par exemple celle relative aux points d'arrêt desservis par les services librement organisés.

SYNTHÈSE

INTRODUCTION

01 Marché du transport par autocar librement organisé

Bilan de l’offre de services commercialisés en 2016

Caractéristiques de la demande de services librement organisés
Profil et comportements modaux des voyageurs Plus de 6 millions de passagers transportés en 2016
Structure de la demande
Le marché des liaisons routières inférieures à 100 km

Résultats économiques et sociaux

02 Les services de transport par autocar conventionnés départementaux et régionaux

Une collecte de données difficile à mettre en oeuvre

L’offre de services réguliers de transport public routier conventionnés départementaux

L’offre de services réguliers de transport public routier conventionnés régionaux

03 Analyse de la complémentarité des offres de transport interurbain

Complémentarité des offres de transport routier librement organisées et conventionnées

Complémentarité et concurrence entre services routiers librement organisés et services ferroviaires

04 Bilan de la régulation des services librement organisés de moins de 100 km

Rappel de la procédure

Bilan des déclarations
Statistiques générales
Approche par opérateur
Analyse comparée des caractéristiques des services

Bilan des saisines
Statistiques générales
Liaisons déclarées n’ayant pas fait l’objet d’une saisine

Méthode d’analyse
Présentation
Substituabilité des services
Définition du périmètre de l’atteinte à l’équilibre économique
Notion d’atteinte substantielle

Bilan des interdictions et des limitations

05 Les gares routières

Le registre public des gares routières et autres aménagements routiers

Les aménagements desservis

Accès à l’aéroport de Beauvais-Tillé

CONCLUSION

ANNEXES
 

Rapport d'activité 87 Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières 204000018

Marché du transport par autocar et gares routières - Exercice 2017

Marché du transport par autocar et gares routières - Exercice 2017 rapport sur le marché du transport par autocar et gares routieres 2017 Autorité de Régulation des Activités ferroviaires et routières pdf Gratuit - 9.17 Mo (nouvelle fenêtre) Autocar Transport routier Transport de voyageurs Transport routier

La loi du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques a libéralisé le transport régulier de voyageurs par autocar, en instaurant toutefois un encadrement particulier pour les liaisons de moins de 100 kilomètres afin de préserver les services conventionnés d’impacts susceptibles de compromettre leur équilibre économique. Ce troisième rapport analyse finement l’activité de ce type de transport pour l’année 2017. Aux côtés des trois opérateurs disposant d’un réseau national, sept opérateurs « locaux » ont commercialisé, en 2017, des services routiers librement organisés, dont trois (Actibus, DMA, Escapad’Kreol) sont arrivés sur le marché au cours du 3ème trimestre de l’année. Avec environ 7,1 millions de voyageurs transportés en 2017, les services de transport routier par autocar librement organisés enregistrent une fréquentation en hausse de 14,5% par rapport à l’année précédente. En 2017, les liaisons radiales (ayant pour origine ou pour destination Paris) ne représentent plus que la moitié de la fréquentation, alors qu’elles représentaient 71% des passagers en 2015. Cette évolution s’explique notamment par le fort développement de la demande sur les liaisons infrarégionales qui représentent 22% des passagers en 2017. Au cours de l’année 2017, 303 villes françaises ont été desservies par un service librement organisé pendant au moins un trimestre, soit 67 villes de plus que l’année précédente (+28%). Au 31 décembre 2017, le secteur employait 2 343 ETP (emplois directs et emplois de conducteurs sous-traitants). Le secteur a donc permis de créer environ 260 emplois (en ETP) en 2017, contre 450 emplois créés l’année précédente.

SYNTHÈSE
INTRODUCTION


01 - Le marché des services librement organisés de transport par autocar en 2017

Bilan de l’offre commercialisée par les SLO en 2017
Les caractéristiques de la demande de services librement organisés
Les résultats économiques et sociaux

02 - Les services routiers conventionnés

Précision méthodologique concernant la collecte des données relatives aux services de transport routier interurbain conventionnés
L’offre de services réguliers de transport routier conventionné


03 - Analyse de la complémentarité des offres de transport interurbain

Complémentarité de l’offre de transport routier librement organisé avec des services de transport interurbain conventionnés (routiers, ferroviaires et aériens)
Complémentarité de l’offre de transport routier librement organisé avec des services commerciaux
Focus sur l’offre et la fréquentation sur les liaisons opérées par un SLO et par un service ferroviaire


04 - Évaluation rétrospective du manque à gagner pour les services ferroviaires lié à l’exploitation des SLO

Résultats généraux
Résultats détaillés pour les activités conventionnées


05 - Bilan de la régulation des services librement organisés de moins de 100 km

Rappel de la procédure
Bilan des déclarations
Bilan des saisines


06 - Les gares routières et autres aménagements de transport routier

L’action du régulateur relative aux aménagements de transport routier
Retour sur les contentieux : pouvoirs de l’Autorité et contentieux dénoués dans l’année
Données sur les aménagements fréquentés
Sur le comportement des passagers aux points d’arrêt desservis par les SLO en 2017
Zooms sur quatre des villes plus desservies par les SLO (Paris, Marseille, Lyon, Nantes)

CONCLUSION
ANNEXES

ANNEXE 1 - La couverture du territoire par les SLO
ANNEXE 2 - Caractéristiques de l’offre de villes desservies par les services librement organisés
ANNEXE 3 - Répartition des villes desservies en fonction du nombre de trimestres de commercialisation
ANNEXE 4 - Évolution du nombre de villes desservies et taux de couverture
ANNEXE 5 - Cartographie des aéroports desservis en 2017 et des liaisons au départ/à destination de ces aéroports selon la nature de la liaison
ANNEXE 6 - Caractéristiques de l’offre de liaisons
ANNEXE 7 - Évolution de l’offre de liaisons
ANNEXE 8 - Répartition des départs quotidiens par opérateur disposant d’un réseau national
ANNEXE 9 - Liaisons dont la fréquence quotidienne est supérieure à 10 allers-retours quotidiens
ANNEXE 10 - Évolution trimestrielle de l’offre et de la demande
ANNEXE 11 - Évolution de la fréquentation quotidienne par type de liaisons et par Région
ANNEXE 12 - Évolution des recettes (en euros) par passager aux 100km et par autocar-km (évolution T/T-1)
ANNEXE 13 - Caractéristiques des temps de trajets et des prix observés sur le Top 10 des liaisons
ANNEXE 14 - Méthodologie et dimensionnement de l’enquête
ANNEXE 15 - Territoire desservi par (au moins) un autocar conventionné selon le type de service
ANNEXE 16 - Part des communes desservies par une ligne routière conventionnée (nombre de villes desservies par un autocar régional sur le nombre de villes desservies par un autocar conventionné [TER + autocar régional])
ANNEXE 17 - Données relatives au transport routier conventionné
ANNEXE 18 - Analyse intermodale Services librement organisés par autocar (SLO)/services de transport interurbain conventionnés/services commerciaux
ANNEXE 19 - Cartographie de l’analyse intermodale SLO/service conventionné
ANNEXE 20 - Cartographie de l’analyse intermodale SLO/service commercial
ANNEXE 21 - Cartographie des liaisons uniquement opérées par les SLO
ANNEXE 22 - Méthodologie, données et hypothèses de l’estimation des transferts de voyageurs et de recettes des activités ferroviaires vers les SLO présentées dans la partie 4
ANNEXE 23 - Fiches régionales

 

Rapport d'activité 112 Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières 204000014

Marché du transport par autocar et gares routières - Exercice 2018

Marché du transport par autocar et gares routières - Exercice 2018 Marché du transport par autocar et gares routières - Exercice 2018 Autorité de Régulation des Activités ferroviaires et routières pdf Gratuit - 6.33 Mo (nouvelle fenêtre) Transport de voyageurs Autocar Reseau de transport Transport routier Transport interurbain Politique des transports Transport en commun

La loi du 6 août 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques a libéralisé le transport régulier de voyageurs par autocar, en instaurant toutefois un encadrement particulier pour les liaisons de moins de 100 kilomètres. Ce quatrième rapport analyse l'activité des transports par autocar libéralisés ainsi que les transports par autocar conventionnés départementaux et régionaux en 2018. Il apporte également des éléments d'analyse sur les gares routières. Treize opérateurs ont commercialisé des services librement organisés (SLO) en 2018, soit quatre de plus qu'en 2017 (résultant de l'arrivée de cinq nouveaux entrants et de la sortie d'un opérateur actif en 2017).

SYNTHÈSE 

AVANT-PROPOS 

AVERTISSEMENT 

01 Les services librement organisés de transport par autocar en 2018 

Bilan de l’offre commercialisée par les SLO 

Bilan de la fréquentation des SLO 

Résultats économiques et sociaux 

Les services librement organisés sur des liaisons de 100 kilomètres ou moins 

02 Analyse de la complémentarité des offres de transport interurbain

Substituabilité de l’offre de transport routier librement organisé avec des services de transport interurbain conventionnés (routiers, ferroviaires et aériens) 

Substituabilité de l’offre de transport routier librement organisé avec des services commerciaux 
L’offre de transport routier librement organisé sur les liaisons sans alternative modale 

Comparaison tarifaire des services de transport interurbain (routiers, ferroviaires, aériens) 

Complémentarité de l’offre de transport par autocar conventionné avec les autres services de transport interurbains (routiers, ferroviaires et aériens) 

03 Les gares routières et autres aménagements de transport routier

Les aménagements de transport routier 

Les modalités d’accès aux aménagements de transport routier 

ANNEXES

Rapport d'activité 101 Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières 204000009

Interview de Mme Élisabeth Borne, ministre de la transition écologique et solidaire, à Europe 1 le 20 décembre 2019, sur la grève de la RATP et de la SNCF contre la réforme des retraites et le plan Transport pour les fêtes de fin d'année.

Interview de Mme Élisabeth Borne, ministre de la transition écologique et solidaire, à Europe 1 le 20 décembre 2019, sur la grève de la RATP et de la SNCF contre la réforme des retraites et le plan Transport pour les fêtes de fin d'année. Élisabeth Borne 20122019 SNCF RATP retraites grève fêtes fin d'année

SONIA MABROUK
J'ai en tête, Matthieu, un autre titre et une autre chanson d'Alain DELON et de Dalida : "paroles, paroles". Non, non, non ! Il y a eu beaucoup de paroles hier mais pas seulement lors de la réunion entre le Premier ministre et les syndicats. Il y a eu des avancées aussi mais pour quelles conséquences concrètes ? Bonjour Elisabeth BORNE.

ELISABETH BORNE
Bonjour. (…)

MATTHIEU BELLIARD
Votre invitée, Sonia MABROUK, c'est Elisabeth BORNE, ministre de la Transition écologique et solidaire.

SONIA MABROUK
Oui, qui a aussi les transports dans son portefeuille. Invitée en ce jour de grands départs de vacances et au lendemain des réunions entre tous les syndicats et le Premier ministre, où l'on a observé une rupture du front syndical dans les transports. L'UNSA appelle à suspendre le mouvement pendant les fêtes mais pour quelles conséquences concrètes pour ceux qui nous écoutent, Elisabeth BORNE, pour les voyageurs notamment ?

ELISABETH BORNE
Ecoutez, je pense que c'est très important et moi je voudrais saluer la très grande responsabilité de l'UNSA qui a effectivement appelé à une pause en notant qu'il y avait des avancées notables. Et donc ça montre, vous voyez, que quand le gouvernement dit qu'il est évidemment déterminé à mener à bien cette réforme des retraites parce qu'elle donne plus de solidarité et de justice pour les Français, on a aussi dit qu'on était prêt à discuter et là, on le voit concrètement, des avancées soulignées par l'UNSA, ce qui va effectivement permettre d'améliorer le trafic. Il n'y a pas de doutes.

SONIA MABROUK
Ah bon ? On va parler du trafic mais est-ce que ce ne sont pas surtout des avancées au sein des deux entreprises publiques, SNCF et RATP notamment, où on dit que les discussions, le climat social tend à s'apaiser. On est prudent quand même.

ELISABETH BORNE
Il y a des discussions aux deux niveaux, vous savez, au sein des entreprises et c'est ce que le gouvernement avait demandé aux dirigeants des deux entreprises SNCF et RATP. Et puis il y a des discussions que menait le Premier ministre hier et qui ont aussi permis, et je pense que moi j'ai entendu sans doute comme vous les responsables syndicaux à la sortie, qui ont aussi noté qu'il y avait des champs de discussion, des avancées qui ont été faites déjà sur des sujets comme la pénibilité, et puis tout un programme de travail qui va se poursuivre au mois de janvier. Et je pense que c'est important de noter que l'UNSA Ferroviaire a souligné qu'il Y avait bien des avancées. Moi je sais que la CFDT de la SNCF doit aussi prendre une décision ce matin. Je souhaite évidemment qu'ils puissent aussi…

SONIA MABROUK
Vous devez avoir déjà une idée sur la prise de position de la CFDT qui devrait aller dans le même sens que celle de l'UNSA, en tous les cas à la SNCF ?

ELISABETH BORNE
Je ne vais évidemment pas me prononcer à leur place. Je souhaite évidemment qu'ils puissent aussi appeler à une pause, ce qui montrerait que le plus important pour eux c'est de permettre aux Français de se déplacer, de rejoindre leur famille et de profiter des fêtes de fin d'année.

SONIA MABROUK
Oui, mais est-ce que ce ne sont pas des postures politiques pour le moment ? La CGT Cheminots, vous l'avez entendu, appelle à la poursuite du mouvement donc le 9 janvier et pour l'instant, et à voir les prévisions de trafic, rien ne change pour les usagers, les voyageurs.

ELISABETH BORNE
Je vous confirme qu'il y a des syndicats qui sont dans la discussion, qui veulent améliorer le projet et c'est bien ce à quoi le gouvernement est prêt. Et puis il y a des syndicats qui rejettent par principe la réforme, qui ne veulent pas discuter : c'est le cas de la CGT.

SONIA MABROUK
Au début de cette interview, vous nous avez dit Elisabeth BORNE, "il peut y avoir, parce qu'il y a rupture de ce front syndical, une amélioration sur le front des transports." Parlons-en. Hier la SNCF a donc présenté son plan transport pour le 23 et le 24 décembre. En moyenne 41% des TGV et des Intercités garantis, c'est très perturbé.

ELISABETH BORNE
Alors on avait demandé à la SNCF de mettre le paquet sur ce week-end, le week-end de grands départs.

SONIA MABROUK
Vous appelez ça le paquet ?

ELISABETH BORNE
Je parle de ce week-end effectivement où ils s'efforcent de proposer des solutions, pas idéales, à tous les voyageurs qui avaient pris un billet. Effectivement après, ça ne peut pas être le même niveau quand on a 50 à 60% des TGV qui circulent. Ce n'est pas comme si 100% circulaient. Moi j'espère qu'avec la position qui a été prise par l'UNSA Ferroviaire et j'espère la CFDT…

SONIA MABROUK
Il peut vraiment y avoir une détente en fonction de cette prise de position de l'UNSA ?

ELISABETH BORNE
Mais c'est clair que l'UNSA… Vous savez, c'est le deuxième syndicat de la SNCF donc ça compte. Et la CFDT de la SNCF a aussi un rôle très important, donc voilà, j'espère que ça sera…

SONIA MABROUK
Donc si tout à l'heure la CFDT de la SNCF qui aurait rejoint l'UNSA justement à la SNCF affirme qu'il y a une pause pendant Noël, ça veut dire qu'on peut avoir des garanties plus importantes dans les transports et la présence de trains.

ELISABETH BORNE
Bien sûr, bien sûr. Il peut y avoir des syndicats qui resteront jusqu'au bout contre la réforme et il y a des syndicats qui prennent en compte les avancées qui sont importantes pour les agents et, dans ce cas-là évidemment, ça permet d'améliorer le service aux Français.

SONIA MABROUK
Elisabeth BORNE, c'est vous, c'est de manière générale le Premier ministre et le gouvernement, qui a demandé ce plan transport à la SNCF. Tout à l'heure vont être annoncées aussi les prévisions pour le 24 et le 25 décembre. Il faut quand même attendre à chaque fois avec une tension nerveuse et une grande anxiété pour les familles, à chaque fois pour avoir jour après jour la garantie ou pas de trains.

ELISABETH BORNE
Moi je suis bien consciente que tous les Français souhaiteraient pouvoir partir en toute sérénité en vacances. La SNCF, elle est très mobilisée pour faire le maximum et puis informer au plus tôt les voyageurs. Et plus effectivement les syndicats ou les agents reprendront le travail, mieux ça se passera pour les Français. Et je pense que c'est très important de permettre à chacun de rejoindre sa famille pour les fêtes de fin d'année.

SONIA MABROUK
Avec une ouverture. On va attendre la décision de la CFDT. On verra tout à l'heure mais vous semblez plutôt optimiste. Alors il y a la situation, il faut en parler Elisabeth BORNE, de milliers d'enfants privés de train et pour beaucoup d'entre eux empêchés de rejoindre l'un de leurs parents. Ce sont souvent des enfants de couples divorcés. La SNCF a dû supprimer ce que l'on appelle la prise en charge de ces mineurs jusqu'à Noël. Il n'y a rien à faire pour répondre à la détresse de ces familles ? Vraiment rien ?

ELISABETH BORNE
Je suis très consciente qu'il peut y avoir des familles effectivement qui sont séparées où les enfants doivent voyager seuls et donc accompagnés.

SONIA MABROUK
Six mille enfants.

ELISABETH BORNE
Franchement je pense que ça n'aurait pas été raisonnable avec les perturbations qu'on va avoir ce week-end d'avoir des enfants qui voyagent seuls dans ces conditions.

SONIA MABROUK
Pour des questions de sécurité, vous dites que c'est impossible.

ELISABETH BORNE
Pour des questions de sécurité, je pense qu'il n'y avait pas d'autre choix…

SONIA MABROUK
Mais pour des questions j'allais dire humaines, comment faire ?

ELISABETH BORNE
Ecoutez, malheureusement la sécurité ça passe avant le reste.

SONIA MABROUK
Est-ce que vous demandez, Elisabeth BORNE, d'engager bientôt une procédure de remboursement intégral de l'ensemble des usagers, des voyageurs SNCF et RATP depuis le début de la grève ?

ELISABETH BORNE
Alors bien sûr, il y aura des remboursements. Ç'a été dit déjà par la RATP il y a quelques jours.

SONIA MABROUK
Et quelles modalités ? Remboursement pour tous, intégral ?

ELISABETH BORNE
Là, c'est des discussions qui doivent avoir lieu entre la présidente de la région Ile-de-France et les deux entreprises.

SONIA MABROUK
Elles ont commencé ces discussions ?

ELISABETH BORNE
Je ne peux pas vous dire. Moi je ne suis pas la présidente de la région Ile-de-France. En tout cas ces discussions, elles doivent avoir lieu…

SONIA MABROUK
Oui, mais vous êtes l'Etat. Tutelle politique et économique de ces opérateurs.

ELISABETH BORNE
On sera évidemment attentif à ce qu'il y ait un remboursement de tous les usagers qui ont été pénalisés mais il faut que les discussions se tiennent entre Valérie PECRESSE et les deux entreprises.

SONIA MABROUK
C'est important bien sûr que ça se passe de manière contractuelle entre la présidente de MOBILITES ILE-DE-FRANCE et ces deux entreprises mais c'est important vous dites, vous, parce que vous représentez aussi et vous êtes la tutelle de ces deux entreprises publiques, qu'il faut qu'il y ait des remboursements. Et que s'il y a des modalités, les voyageurs ne vont pas comprendre pourquoi.

ELISABETH BORNE
Enfin moi, je dis bien sûr qu'il doit y avoir des remboursements. Quand les gens n'ont pas eu tout le service qu'ils ont l'habitude d'avoir voire n'ont eu aucun service, il faudra des déremboursements qui tiennent compte de ces situations.

SONIA MABROUK
Mais vous savez, Madame la Ministre, que les deux entreprises publiques vont faire valoir la mise en place d'un service minimum qui pourrait leur permettre contractuellement de ne rembourser que partiellement.

ELISABETH BORNE
Je ne pense pas que les deux entreprises publiques soient dans l'idée de renier les remboursements. La discussion maintenant, ce n'est pas moi qui vais la mener. Elle se mène entre Valérie PECRESSE et les deux entreprises.

SONIA MABROUK
Mais un remboursement pour tous, vu l'état de des voyageurs…

ELISABETH BORNE
Je ne vais pas vous répondre ce matin. Je ne suis pas la présidente de la région Ile-de-France.

SONIA MABROUK
Je ne pose pas la question à la ministre, je pose la question d'ailleurs la citoyenne. On peut tous comprendre que ce serait normal de rembourser.

ELISABETH BORNE
En tant que citoyenne et en tant que gouvernement, je peux vous dire que bien sûr il doit y avoir des remboursements. Les modalités seront décidées entre Valérie PECRESSE et les entreprises.

SONIA MABROUK
Vous prenez quelques jours de repos, Elisabeth BORNE ? Est-ce que vous avez un train prévu pour votre destination et est-ce qu'il est garanti ?

ELISABETH BORNE
Je n'ai pas prévu de prendre le train à court terme

SONIA MABROUK
Tant mieux, il n'y aura pas de galère d'échange pour vous. Parce que là aussi, on n'en a pas parlé, les échanges de billets sont terribles. Est-ce que vous dites aujourd'hui, en ce vendredi de grands départs, d'abord bonnes fêtes, j'imagine, aux auditeurs, aux voyageurs, mais aussi bonne chance. On imagine, on est vraiment avec eux, on les accompagne depuis le début de cette grève dans les gares. Aujourd'hui, ça va être compliqué.

ELISABETH BORNE
Je n'ai pas de doute que ça va être compliqué pour une partie des voyageurs. Je peux vous dire que la SNCF fait vraiment le maximum. On parle des agents qui sont en grève : je voudrais rendre hommage à tous ceux qui se sont mobilisés ces derniers jours et qui seront mobilisés ce week-end pour permettre que ces départs se passent au mieux, compte tenu des circonstances.

SONIA MABROUK
Avec peut-être une éclaircie tout à l'heure si la CFDT appelle aussi au niveau de la SNCF à rejoindre l'UNSA ?

ELISABETH BORNE
C'est la CFDT qui donnera sa position. Je ne vais pas non plus préjuger de la position de la CFDT.

SONIA MABROUK
Merci Elisabeth BORNE d'avoir été notre invitée ce matin sur Europe 1. Merci à vous.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 2 janvier 2020
 

Grève Conflit social Greve RATP SNCF Relations gouvernement syndicat Transport de voyageurs Indemnisation Projet gouvernemental Retraite Regime de retraite 203000008