Texte intégral

L'amélioration de la sécurité des travailleurs.
- Le ministre du Travail et de la Participation a présenté le bilan de la politique de prévention des accidents du travail.
- Les statistiques établies par la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés font apparaître pour l'année 1979, dernière année où les statistiques sont connues, une amélioration sensible de la situation.
- Elles révèlent en effet, qu'en un an et pour une population salariée en légère hausse le nombre total des accidents du travail a baissé de 3,4 %, tandis que le nombre d'accidents graves diminuait de 1,25 % et celui des accidents mortels de 5,30 %. La fréquence des accidents avec arrêt de travail et les indices de gravité des incapacités temporaires ou permanentes se situent au-niveau le plus bas jamais atteint à ce jour.
- Par-rapport à l'année 1974, le nombre total des accidents du travail a régressé de 15 %, celui des accidents graves de 13 %, celui des accidents mortels de 30 %.
- Ainsi, l a nouvelle politique de prévention dont les principes directeurs avaient été fixés dès 1975, et notamment par la loi du 6 décembre 1976, produit ses effets :
- - amélioration de la sécurité des machines ;
- - meilleure conception des ateliers ;
- - meilleure sécurité dans l'utilisation des produits, dans l'organisation des chantiers ;
- - développement de la formation à la sécurité dans l'entreprise ;
- - campagne nationale de sécurité dans le travail ;
- - protection accrue des salariés victimes d'un accident du travail.
- Ces progrès décisifs ont pu être accomplis grâce-à l'action des pouvoirs publics et au concours actif des partenaires sociaux réunis au-sein du Conseil supérieur de la prévention des risques professionnels. Ils traduisent aussi une meilleure prise de conscience des employeurs et des salariés.