Interviews de Mme Elisabeth Guigou, ministre chargé des affaires européennes à France 2 le 21 septembre 1992, "La Croix" le 22, "Libération" le 25 et Europe 1 le 28, sur la victoire en France des partisans de la ratification du traité de Maastricht et sur l'avenir de l'Union européenne.

Résumé

Thèmes abordés
- Les résultats du référendum en France : la victoire des partisans du traité de Maastricht-les leçons à tirer de l'ampleur du mouvement d'hostilité à sa ratification.
- La poursuite du processus de ratification dans les autres pays de la Communauté et l'impact du "oui" français.
- Les hypothèses pour l'avenir : soit clarifier le traité en explicitant (par une déclaration interprétative) le partage des compétences entre Etats membres et Communauté, la subsidiarité, le SME, la monnaie unique,... et en poursuivant le débat au plan local (à l'occasion de la discussion des contrats de plan Etat région notamment)-soit ménager le calendrier d'application du traité : à l'instar des modalités d'adhésion au SME ou à la monnaie unique, ou à l'instar de la future armée européenne préfigurée par la brigade franco-allemande, l'adhésion au traité d'union européenne s'échelonnerait selon des rythmes différents, dessinant ainsi une Europe "à géométrie variable" (et non à plusieurs vitesses).
- L'échéance ultime du conseil européen d'Edimbourg avant l'entrée en vigueur du traité.
- L'intervention concertée des banques françaises et allemandes pour soutenir le franc ontre la spéculation.- 7 PAGES