Covid-19 : un 2e confinement national à compter du 29 octobre minuit

Le 28 octobre 2020, le président de la République a annoncé un reconfinement sur l'ensemble du territoire national à compter du 29 octobre 2020 minuit. Un décret du 29 octobre en précise les modalités. Ce confinement est décidé alors que la France fait face à une nouvelle vague épidémique causée par le coronavirus.

Temps de lecture  3 minutes

La Bastille vue de la rue de Paris déserte, dans le quartier de l'Arsenal (IVe arrondissement).
Le travail, en usine, dans les exploitations agricoles, dans le bâtiment et les travaux publics, peut continuer contrairement aux mesures du 1er confinement. © olivier - stock-adobe.com

Dans son allocution télévisée diffusée le 28 octobre 2020, Emmanuel Macron a annoncé le déclenchement d'un 2e confinement national. Ce reconfinement est décidé pour une durée d'au moins quatre semaines, avec une réévaluation tous les quinze jours. Les modalités du confinement sont précisées dans un décret du du 29 octobre 2020 publié au Journal officiel du 30 octobre.

Les mesures conformes à celle du 1er confinement

Comme lors du confinement déclenché en mars 2020, les mesures suivantes entrent en vigueur à compter du 30 octobre :

  • limitation des déplacements. Pour sortir de chez soi, une attestation de déplacement devient obligatoire. Les sorties sont autorisées pour aller travailler, se rendre à un rendez-vous médical, porter assistance à un proche, faire ses courses, accompagner son enfant à l'école, se promener à proximité de son domicile pendant une heure (pour promener son animal domestique par exemple), se rendre à une convocation judiciaire ou administrative, se rendre à un lieu d'examen ou de concours. Les déplacements entre régions sont interdits (à l'exception des retours des vacances d'automne) ;
  • fermeture des commerces non essentiels et des établissements recevant du public comme les bars et les restaurants ou les établissements sportifs ;
  • interdiction des réunions privées, en dehors du noyau familial, et des rassemblements publics ;
  • généralisation du télétravail quand il est possible ;
  • cours à distance pour les universités et les établissements de l'enseignement supérieur ;
  • fermeture des frontières extérieures à l'Union européenne ;
  • les établissements de culte sont autorisés à rester ouverts mais les réunions ou les rassemblements y sont interdits. Les cérémonies funéraires peuvent y être organisées mais elles ne peuvent rassembler qu'un maximum de 30 personnes.

Les mesures qui changent par rapport au 1er confinement

Le 2e confinement va cependant être plus souple dans certains secteurs :

  • les crèches, les écoles, les collèges et les lycées restent ouverts avec des protocoles sanitaires renforcés (port du masque obligatoire à partir de 6 ans, notamment) ;
  • dans les établissements d'enseignement supérieurs, les laboratoires de recherche restent ouverts aux doctorants, les bibliothèques universitaires, les services administratifs et de médecine préventive peuvent accueillir les étudiants sur rendez-vous, l'accueil des étudiants peut également être possible pour les travaux dirigés ;
  • le travail en usine, dans les exploitations agricoles, dans le bâtiment et les travaux publics peut continuer ;
  • les guichets des services publics restent ouverts ;
  • l'organisation d'épreuves de concours et d'examen reste possible ;
  • les visites en maisons de retraite et en EHPAD restent autorisées dans le strict respect des règles sanitaires ;
  • les espaces verts (parcs, jardins...), les plages, les plans d'eau et les lacs restent ouverts (les activités nautiques et de plaisance sont cependant interdites) ;
  • les cimetières restent ouverts.