Covid-19 : couvre-feu à 18 heures sur l'ensemble du territoire à partir du 16 janvier

Depuis le 15 décembre 2020, un couvre-feu interdit (sauf exceptions) tout déplacement sur l’ensemble du territoire métropolitain entre 20 heures et 6 heures. Début janvier, ce couvre-feu a été avancé à 18 heures dans 25 départements. Il est étendu à 18 heures à l’ensemble du territoire métropolitain à partir du 16 janvier.

Temps de lecture  3 minutes

Une rue dans le vieux Carcassonne, dans l'Aude, de nuit.
Un couvre-feu à 18 heures est généralisé à toute la France métropolitaine à compter du 16 janvier. © Nicolai - stock.adobe.com

Dans son allocution télévisée du mardi 24 novembre 2020, le président de la République, Emmanuel Macron, avait indiqué une stratégie d'allègement des mesures de confinement en trois phases :

  • à partir du 28 novembre 2020 (assouplissement des déplacements, réouverture des petits commerces...) ;
  • à partir du 15 décembre 2020 (fin envisagée du confinement, mise en place du couvre-feu...) ;
  • à partir du 20 janvier 2021 (réouverture des restaurants, réouverture totale des lycées...).

Le passage à la deuxième et à la troisième étape restait cependant conditionné à la maîtrise de l'épidémie. Des mesures de freinage pouvaient toujours être décidées afin d'éviter tout rebond épidémique.

Le maintien d'un haut niveau de contaminations a bouleversé ce calendrier initial.

2e phase : à partir du 15 décembre

Depuis le 15 décembre, les déplacements sont autorisés durant la journée sur l'ensemble du territoire sans obligation de fournir une attestation de déplacement.

Néanmoins, un couvre-feu a été instauré sur tout le territoire métropolitain (à l'exception de la nuit du 24 au 25 décembre). Il est donc interdit de se déplacer durant certaines plages horaires sauf pour les personnes disposant d'un motif valable et munies d'une attestation de déplacement "couvre-feu". Prévu initialement entre 20 heures à 6 heures du matin, ce couvre-feu a été avancé, début janvier 2021, à 18 heures pour 25 départements. 

Devant la hausse du taux d’incidence (nombre de tests positifs pour 100 000 habitants) constatée dans tous les départements, le Premier ministre a annoncé le 14 janvier la généralisation du couvre-feu à 18 heures à l’ensemble du territoire métropolitain (décret n° 2021-31 du 15 janvier 2021). Cette mesure est mise en œuvre à partir du 16 janvier pour une durée d'au moins 15 jours. Des dérogations sont prévues pour revenir du travail ou aller chercher ses enfants à l’école.

Lors de la conférence de presse du 14 janvier 2021, le Premier ministre précise que, si une "dégradation épidémique forte" est constatée, un nouveau confinement peut être mis en œuvre "sans délai".

Pour les cultes, les offices sont permis comme auparavant selon les règles du décret 2020-1505 du 2 décembre 2020 qui prévoit :

  • une distance minimale de deux emplacements laissée entre ceux occupés par chaque personne ou groupe de personnes partageant le même domicile ;
  • et une rangée sur deux laissée inoccupée.

3e phase : à partir du 20 janvier

Cette troisième étape devait commencer à partir du 20 janvier si le nombre de contaminations restait sous la barre des 5 000 cas par jour. Elle prévoyait notamment l'ouverture des salles de sport et des restaurants. Or, le nombre quotidien de nouvelles contaminations reste supérieur à ce seuil.

Ainsi, le 7 janvier 2021, le Premier ministre a annoncé que les bars et les restaurants ne seraient pas autorisés à rouvrir avant a minima la mi-février.

Par ailleurs, le 7 janvier 2021, Jean Castex a précisé qu'un point de situation sera fait le 20 janvier pour étudier une ouverture des salles de cinéma, des théâtres et des musées éventuellement début février. Ce point concernera également les remontées mécaniques des stations de sport d'hiver.

En ce moment