Rapport d'activité 2018 de l'office français de protection des réfugiés et apatrides

Auteur(s) moral(aux) : Office français de protection des réfugiés et apatrides

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Outre une présentation des chiffres de la demande de protection en France, ce rapport met en lumière les temps forts qui ont marqué la vie de l’Office durant cette année ainsi que les principales caractéristiques de la demande d’asile en 2018.
Pour l’ensemble de l’année 2018, la demande d’asile globale introduite à l’Ofpra atteint les 122 7432, en hausse de près de 22 % par rapport à 2017.
On note une tendance à la baisse des demandes albanaises (- 28 % par rapport à 2017) et haïtiennes (- 59 %), tandis que la demande géorgienne a progressé (+ 256 %). Si la demande afghane a augmenté par rapport à l’année passée (+ 55 %), elle a toutefois connu un net recul au second semestre. Quant à la demande d’asile des pays de l’Afrique de l’Ouest, elle a poursuivi sa progression (Guinée et Côte d’Ivoire, soit + 61 % et + 45 %).

Revenir à la navigation

Sommaire

Les temps forts de l’Ofpra en 2018

Les missions hors-les-murs de l’Ofpra

1. La demande de protection en 2018

1.1 L’évolution de la demande

1.2 L’apatridie

1.3 Les profils de la demande d’asile par zone géographique

1.4 Les profils de la demande par type de vulnérabilité

2. L’activité de l’Ofpra en 2018

2.1 L’instruction de la demande d’asile

2.2 L’activité de protection

2.3 L’appui juridique

2.4 L’appui documentaire

2.4 L’appui documentaire

2.5 L’action des référents thématiques

2.6 L’activité européenne et internationale

2.7 L’activité archivistique

3. Les moyens de l’Ofpra en 2018

3.1 Les ressources humaines

3.2 Le budget

3.3 L’activité d’interprétariat

3.4 Les actions informatiques

Celles et ceux qui font l’Ofpra

Conclusion

Annexes
 Glossaire
 Composition du conseil d’administration de l’Ofpra
 Organigramme

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 128 pages

Édité par : Office français de protection des réfugiés et apatrides

Revenir à la navigation