Rapport d'information fait au nom de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées à la suite d'une mission effectuée du 18 au 23 avril 2004 en Russie

Auteur(s) moral(aux) : Sénat. Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Présentation

Intervenant quelques semaines après la réélection de Vladimir Poutine, en mars 2004, la mission de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées coïncidait avec le double élargissement de l'OTAN et de l'Union européenne. Le présent rapport fait le point sur la situation intérieure de la Russie (renforcement du pouvoir présidentiel, économie fragile malgré l'apport des hydrocarbures, problème du conflit tchétchène) et les relations entre la Russie, l'OTAN et l'Union européenne. Il revient également sur la politique extérieure de la Russie (renforcement de l'influence au sein des pays de la CEI, rapprochement avec les pays occidentaux pour des raisons économiques).

Revenir à la navigation

Sommaire

INTRODUCTION

I. LA SITUATION INTÉRIEURE EN RUSSIE À L'AMORCE DU SECOND MANDAT DE VLADIMIR POUTINE

A. UN POUVOIR PRÉSIDENTIEL CONSIDÉRABLEMENT RENFORCÉ

1. La double séquence électorale de 2003-2004 : un succès massif pour Vladimir Poutine

2. Dérive plébiscitaire ou restauration de l'autorité de l'Etat ?

3. Moderniser la Russie : les objectifs ambitieux du second mandat présidentiel

B. UNE ÉCONOMIE SOUTENUE PAR LA MANNE PÉTROLIÈRE MAIS ENCORE FRAGILE

1. Le rétablissement des indicateurs macroéconomiques

2. L'apport considérable des hydrocarbures

3. La persistance des faiblesses structurelles

C. LE CONFLIT TCHÉTCHÈNE : UN ABCÈS TOUJOURS OUVERT

1. La vision des autorités russes : un combat contre le terrorisme international qui enregistre des progrès

2. Une « normalisation » politique incertaine

 

II. LA RUSSIE FACE À L'UNION EUROPÉENNE ET À L'OTAN ÉLARGIES

A. UN DISCOURS CRITIQUE VIS À VIS DES ÉLARGISSEMENTS

1. Une focalisation sur l'adhésion des pays baltes

2. Une crainte d'isolement et de pertes commerciales après l'élargissement de l'Union européenne

3. Une méfiance persistante à l'égard de l'OTAN

B. LA RUSSIE : UN PARTENAIRE ESSENTIEL POUR L'UNION EUROPÉENNE ET L'OTAN

1. Le partenariat stratégique Russie - Union européenne : des relations encore rugueuses

2. Le partenariat Russie-OTAN : l'amorce d'une coopération

 

III. LA POLITIQUE EXTÉRIEURE DE LA RUSSIE

A. UNE GRANDE PUISSANCE AUX MOYENS LIMITÉS

1. Un statut de grande puissance amoindri mais réel

2. Des moyens d'action limités

B. LE RAPPROCHEMENT AVEC LE MONDE OCCIDENTAL ET SES LIMITES

C. DES PRIORITÉS AXÉES SUR L'ENVIRONNEMENT PROCHE

1. La Communauté des Etats indépendants (CEI) : une structure peu intégrée et à géométrie variable

2. Le renforcement de l'influence russe dans l'espace ex-soviétique

 

CONCLUSION

EXAMEN EN COMMISSION

ANNEXE I - LA COOPÉRATION SPATIALE, DOMAINE PRIVILÉGIÉ DANS LES RELATIONS FRANCO-RUSSES

1. Une coopération ancienne

2. Une réorientation vers les aspects industriels et commerciaux

3. Soyouz à Kourou : une étape décisive de la coopération euro-russe

ANNEXE II - LISTE DES PERSONNALITÉS RENCONTRÉES PAR LA DÉLÉGATION

Revenir à la navigation

Fiche technique

Autre titre : La Russie et ses relations extérieures après la réélection de Vladimir Poutine - Annexe au procès-verbal de la séance du 19 mai 2004

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 45 pages

Édité par : Sénat

Collection : Les Rapports du Sénat

Revenir à la navigation

mots-clés :