Avis du Comité scientifique COVID-19 du 8 juin 2020 - Analyse épidémiologique en prévision du scrutin du 28 juin 2020

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Ministère des Solidarités et de la Santé

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Dans ses avis des 12 et 14 mars 2020, le Conseil scientifique avait considéré que « si les pouvoirs publics décidaient de maintenir le premier tour des élections, elles devraient être organisées dans des conditions d’hygiène renforcées ». Les pouvoirs publics ont fait le choix de maintenir le premier tour des élections municipales le 15 mars 2020.
Immédiatement après le 16 mars 2020, le confinement mis en place sur l’ensemble du territoire a rendu impossible la tenue du second tour des élections municipales. Ainsi, 4897 communes ou secteurs doivent organiser un second tour. S’y ajoutent les 14 circonscriptions métropolitaines de Lyon. Cette situation concerne 16 500 000 électeurs appelés aux urnes.
Le Conseil scientifique a été saisi par le gouvernement le 13 mai 2020 pour se prononcer sur l'état de l'épidémie de covid-19 et sur les risques sanitaires attachés à la tenue du second tour et de la campagne électorale le précédant.
Le gouvernent a annoncé une organisation possible du second tour des élections municipales le 28 juin 2020 et a demandé au Conseil scientifique une analyse de la situation épidémiologique avant le scrutin. Le gouvernement a saisi le Conseil scientifique pour qu’il se prononce à deux reprises, les 8 juin et 14 juin, sur l’état de l'épidémie et sur les risques sanitaires attachés à la tenue du second tour, à cette date.

Revenir à la navigation

Sommaire

CONTEXTE

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE

I. France métropolitaine
II. Guyane
III. Mayotte

REDUCTION DES RISQUES ET PRECAUTIONS

CONCLUSIONS

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Avis

Pagination : 7 pages

Édité par : Ministère des solidarités et de la santé

Revenir à la navigation