Les évaluations nationales du second degré (sixième et seconde)

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Inspection générale de l'Éducation, du Sport et de la Recherche

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Ce rapport s’appuie sur les observations et les entretiens menés par les inspecteurs généraux dans des collèges et des lycées et auprès des autorités académiques et départementales.Il s’est organisé en deux temps : d’une part, l’observation des conditions d’organisation et de passation des évaluations conduites dans vingt-deux académies, entre septembre et octobre 2019, d’autre part, l’observation de l’exploitation pédagogique qui en a été faite en collège et en lycée dans quinze académies, entre novembre et décembre 2019.
Il s’agissait donc d’observer d’abord comment a eu lieu la passation des évaluations, d’apprécier ensuite la qualité et les modalités de l’exploitation pédagogique des données pour aider les élèves testés. Après les expériences des années passées, il convenait également de mesurer leur appropriation aux niveaux académique et départemental pour aider au pilotage du système, mais aussi au niveau des établissements, notamment dans le cadre des liaisons école-collège et collège-lycée.
La mission ouvre des perspectives et propose des scénarios alternatifs pour clarifier les objectifs et mettre en adéquation les outils mis à disposition des différents acteurs avec les objectifs retenus.

Revenir à la navigation

Sommaire

Synthèse
Liste des préconisations 
Introduction 

1. Les passations 

1.1. La question du calendrier des opérations est régulièrement soulevée pour le collège 
1.2. Les chefs d’établissement ont été très investis dans l’organisation des passations 
1.3. Dans certains établissements, les élèves n’ont pas tous passé les évaluations 
1.4. Les enseignants accueillent les évaluations sans opposition, mais l’intérêt qu’ils y portent reste limité 
1.5. Les enseignants de lettres et de mathématiques ne sont pas toujours sollicités pour les passations, ce qui a pu avoir des incidences sur leur engagement ultérieur dans l’exploitation des évaluations 
1.6. Les passations ont fortement mobilisé les salles informatiques des établissements 
1.7. Des difficultés techniques ont été régulièrement constatées lors des observations des passations 
1.8. La complexité des codes d’accès a ajouté une difficulté considérée unanimement comme
inutile 
1.9. La durée des épreuves a été une difficulté importante lors des passations, tout particulièrement cette année en mathématiques 

2. L’exploitation des évaluations au sein des établissements 

2.1. Le calendrier de mise à disposition des ressources et des résultats n’est pas clair pour les acteurs de terrain et ces mises à disposition sont globalement trop tardives 
2.2. L’ignorance des items proposés et des réponses données par les élèves reste, pour les enseignants, le point de blocage majeur pour l’exploitation des évaluations 
2.3. L’intérêt du caractère adaptatif de l’évaluation n’est pas perçu 
2.4. Les inspecteurs du second degré ne sont pas inclus dans le dispositif, ce qui rend difficile leur action d’impulsion auprès des équipes 
2.5. Au collège, le mauvais calibrage des évaluations a été mal reçu par les équipes, et a dégradé la communication aux familles 

2.5.1. Le problème de calibrage de la durée des épreuves détectés lors des passations a amené un biais majeur dans l’évaluation et a nui à l’engagement des équipes à exploiter les évaluations 
2.5.2. Les fiches individuelles ont souvent été considérées comme non pertinentes et n’ont pas été distribuées même dans les établissements qui les avaient transmises aux familles les deux années précédentes
2.5.3. La communication des résultats en direction du premier degré n’est pas prévue dans le dispositif et est laissée à l’appréciation des principaux de collège : certains y ont renoncé cette année face aux difficultés
rencontrées 
2.5.4. Des enseignants considèrent que l’épreuve de français gagnerait à être complétée d’une épreuve de fluence et d’un travail de production écrite 

2.6. Au lycée, l’exploitation pédagogique des évaluations reste rare dans la voie professionnelle et est quasi inexistante dans la voie générale et technologique 
2.6.1. Les évaluations ne sont généralement pas une référence pour prendre des décisions concernant l’aide à apporter aux élèves les plus fragiles 
2.6.2. Les rares tentatives d’exploitation des évaluations relèvent principalement des lycées professionnels
2.6.3. Les fiches individuelles ne sont pas toujours transmises aux familles et, quand elles le sont, la transmission est rarement accompagnée d’explications 
2.6.4. Dans quelques très rares lycées, les proviseurs ont essayé d’analyser les résultats dans le cadre de la liaison collège-lycée, cela a nécessité un travail considérable qui n’intéresse pas vraiment les principaux de collège, qui disposent déjà d’un indicateur de fin de collège avec les écrits du DNB 

3. L’exploitation par les autorités départementales et académiques 

3.1. Les services statistiques académiques doivent pouvoir travailler avec chaque niveau de pilotage (recteur, IA-DASEN, inspecteurs, chefs d’établissement) pour fournir les outils utiles à chacun 
3.2. Les recteurs et IA-DASEN accordent plus d’attention aux résultats du DNB qu’à ceux des évaluations de seconde 
3.3. Les recteurs et IA-DASEN sont intéressés par les résultats des évaluations de sixième, tant pour repérer les besoins dans le premier degré que pour disposer d’un indicateur d’entrée au collège, mais le temps long entre les évaluations et la mise à disposition des résultats nuit à
l’appropriation de ces résultats 

4. Perspectives et scénarios alternatifs 

4.1. Pour les évaluations nationales de sixième, il est nécessaire de mettre en adéquation les objectifs affichés et le dispositif proposé 
4.2. La question du maintien des tests de positionnement de seconde doit être posée, leur suppression pourrait être une occasion d’engager une réflexion sur les épreuves écrites actuelles du DNB 

Conclusion 
Annexes 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 43 pages

Édité par : Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse

Revenir à la navigation